Le legs de M. Ronan du Boisguéhenneuc au Musée départemental breton.

Manufacture Porquier-Beau
Grand plat rectangulaire festonné à bord jaune, décor de homard et branche fleurie – 69 cm x 29 cm x 5 cm (Numéro d’inventaire : 2018.2.35.).

Lundi dernier se tenait l’assemblée générale des Amis du Musée départemental breton.

Mme Margareth Le Guellec (conservateur en chef du patrimoine) et Mme Catherine Troprès (Attachée de conservation du patrimoine) ont présenté lors de cette réunion les dernières acquisitions du Musée.

Le legs de M. Ronan du Boisguehenneuc vient enrichir de façon remarquable les collections du département des faïences bretonnes du Musée.

Il comprend 556 pièces, essentiellement consacrées à la production de la manufacture Porquier-Beau.

AG des Amiis du Musée départemental breton.
Mme Margareth Le Guellec (conservateur en chef du patrimoine) et Mme Catherine Troprès (Attachée de conservation du patrimoine).

Alfred Beau (1829-1907) a renouvelé la céramique quimpéroise à la fin du XIXème siècle, comme le souligne Philippe Le Stum (Directeur du Musée) : il est considéré comme l’inventeur du “genre breton”.

Dans la notice biographique de cette nouvelle acquisition, M. P. Le Stum revient sur les circonstances de ce legs et sur le profil de ce généreux donateur :

« Issu d’une très ancienne famille de la noblesse bretonne, Ronan du Boisguéhenneuc (Versailles, 22 juin 1928 – 2 juillet 2017) fit dans l’infanterie métropolitaine une carrière militaire (1950-1979) qui l’amena en Allemagne, en Algérie puis au régiment du Génie où il finit sa carrière. Il a lui-même raconté, dans des Réflexions d’un collectionneur, les circonstances de ses premiers achats et la manière dont il forma en quelques décennies l’une des plus importantes collections privées de céramique quimpéroise, et la plus riche pour les créations de la marque Porquier-Beau sur laquelle il choisit de concentrer ses efforts.

Manufacture Porquier-Beau
Plat ovale festonné, décor breton « Fragment de noce » – 34,5 cm x 26 cm x 2,7 cm (Numéro d’inventaire : 2018.2.300.).

Ses premières acquisitions, un peu au hasard d’une vente publique à Morlaix, remontent à 1966. Elles furent celle d’un précurseur, car il n’existait alors aucun ouvrage de référence sur la faïence quimpéroise. Ce fut seulement en 1979 et 1980 que parurent ceux de Marjatta Taburet et de Michel-Jean Roullot. Le collectionneur reconnaissait avoir beaucoup appris auprès de ces deux auteurs, tant à travers leurs publications que grâce aux relations personnelles qu’il noua avec eux. […]

Il se prit d’une véritable passion pour celle-ci. De fait, dans l’histoire tricentenaire de la faïence de Quimper, elle représente un des quelques épisodes spécialement remarquables. […]

Manufacture Porquier-Beau
Bannette rectangulaire festonné à bord jaune, décor de chèvrefeuille rose et jaune – 44 cm x 26,8 cm x 3,7 cm (Numéro d’inventaire : 2018.2.89.).

Hormis l’ensemble légué au Musée par la famille d’Alfred Beau et quelques rares acquisitions plus récentes, la production de cette figure essentielle de l’histoire des arts décoratifs bretons est assez peu représentée au Musée.
La très généreuse donation de M. du Boisguéhenneuc comble très opportunément cette lacune : il faut insister sur l’exigence et l’expertise avec laquelle il a formé sa collection qui ne comporte pas de doublons.
Il faut aussi admirer la générosité de ce donateur qui semble avoir pris dans le courant des années 1990 sa décision de faire bénéficier le Musée de ses efforts. […]
Selon ses dispositions testamentaires et avec le concours de sa nièce, le Musée a pu ainsi prendre possession avec émotion et émerveillement, de… 556 pièces, toutes de très belle qualité, souvent très rares et même, pour certaines, uniques. »

Philippe Le Stum, Conservateur en chef du patrimoine, Directeur du Musée départemental breton.


Vous pouvez désormais consulter sur internet l’ensemble des pièces composant ce legs sur le site du Musée départemental breton :

Il est également possible de consulter les pièces composant la donation de M. Tony Graviano, dont nous vous avons parlé il y a quelque temps (lien) :

Publié le 04/04/2019 par l’association des Amis du Musée de la Faïence de Quimper.

Suivez-nous sur :
error

Vente « Tradition Bretonne » – Dupont associés Morlaix – le 25 juin 2018.

L’hôtel des ventes de Morlaix organise la première vente estivale consacrée à la faïence de Quimper.

Vente "Tradition Bretonne" du 25 juin 2018.

Dupont commissaires priseurs associés – Morlaix.
Lundi 25 juin 2018 à 14 h – Faïence de Quimper (215 lots).
Tradition Bretonne
expert : Bernard Verlingue.

Consulter le catalogue.

Vente "Tradition Bretonne" du 25 juin 2018.

Grand plat en faïence de Quimper, représentant une scène de mariage (manufacture Porquier-Beau)- lot n°159 de la vente du 25/06/2018.

Dupont commissaires priseurs associés Morlaix - Logo.

Suivez-nous sur :
error

Le compte-rendu du salon « Antiquités Brocante Design » 2017 de Quimper.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Affiche de l’exposition « Quimper 3 siècles de Faïences », dans le hall d’accueil.

Pour le 40 ème anniversaire du salon « Antiquités Brocante Design », l’association a présenté avec la collaboration du Musée de la Faïence, une exposition sous le titre de « Quimper 3 siècles de Faïences ».

Stand des Amis du Musée et de la Faïence de Quimper.

Les membres de l’association sur notre stand (Photo Bernard Galéron).

Inauguration de l'exposition le vendredi 10 novembre 2017.

Inauguration de l’exposition. Bernard Verlingue commente la vitrine consacrée aux Vierges et aux Saints à Mme Maryvonne Blondin, Sénatrice du Finistère.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Inauguration de l’exposition le vendredi 10 novembre.

Les membres de notre association se sont relayés pendant les 3 jours, pour renseigner les visiteurs du salon.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

L’influence de Nevers (Bellevaux originaire de Nevers, succède à Bousquet en 1731).

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

L’influence de Rouen (Caussy, originaire de Rouen, succède à Bellevaux en 1749).

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Vierges et Saints.

15 vitrines retraçaient les productions emblématiques des manufactures quimpéroises, du style de Nevers à celui de Rouen, des Vierges et des Saints, du Porquier Beau, aux artistes du 20 ème siècle.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Manufacture Porquier Beau.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Assiettes de la série des botaniques (Porquier Beau).

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Assiettes du service « la Mer » de Mathurin Méheut pour la manufacture Henriot.

Cette exposition temporaire exceptionnelle était un condensé d’histoire, et une synthèse des collections du Musée de la Faïence de Quimper.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Production de grès Odetta pour la manufacture HB.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Les oeuvres des artistes « Seiz Breur » pour la manufacture Henriot (Suzanne Candré-Creston et René-Yves Creston).

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Style Colonial – Plat de Georges Renaud (HB Quimper).

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Présentation du travail de René Quillivic.

L’exposition sur « les fêtes bretonnes » de l’artiste Robert Micheau-Vernez venait compléter cet évènement.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Stand des Amis de Robert-Micheau Vernez.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Plats de l’artiste Robert Micheau-Vernez.

L’association des Amis est un soutient du Musée, vous pouvez remplir notre bulletin d’adhésion et rejoindre notre cercle de passionnés (lien).

Le salon est toujours l’occasion de communiquer sur les publications de l’association. Elles sont toutes consultables sur notre site internet (lien).

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Le stand de l’association.

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

Vue de l’exposition.

Nous tenons à remercier l’ensemble des bénévoles de notre association pour leur présence, et nous vous attendons nombreux pour la réouverture du Musée de la Faïence en 2018, avec une exposition consacrée à l’artiste Jeanne Malivel (co-fondatrice du mouvement des Seiz Breur).

Exposition "Quimper 3 siècle de Faïences".

A bientôt.

Suivez-nous sur :
error

Pêcheurs, lavandières et ramasseurs de goémon en faïence (Ouest-France)

Du 18 avril au 30 septembre, le Musée de la faïence de Quimper (Finistère) consacre son exposition temporaire à la représentation du travail. Chaque époque, chaque artiste offrent des visions différentes.

René-Yves Creston

L’homme au filet, de René-Yves Creston, présenté par Bernard Verlingue (Jean-Pierre Le Carrou).

La valeur travail. C’est un des thèmes qui a animé la campagne présidentielle. C’est aussi le sujet retenu cette année par Bernard Verlingue, conservateur du Musée de la faïence de Quimper(Finistère), pour l’exposition temporaire 2017. L’exposition brasse les années et les artistes, passe des côtes (Armor) à la campagne (Argoat). « Cette année, l’exposition temporaire présente 310 pièces, soit cent de plus par rapport à l’an dernier. » Et quand on lui demande comment il a sélectionné les faïences exposées, Bernard Verlingue répond avec gourmandise : « Je n’ai pas choisi. »

Travailleurs alanguis

Il a bien fallu le faire, cependant, tant le labeur a inspiré le travail des artistes. Logique : sur une partie des époques couvertes par l’exposition, les loisirs n’existaient pas ! Et pourtant, en observant les pièces de décoration fabriquées par la faïencerie Porquier, vers 1875, on voit surtout des travailleurs et travailleuses alangui(e) s, prenant du bon temps, allongés au bord d’une rivière. Vision bucolique. Les lavandières courbées sur leur dur labeur ramènent à la réalité de l’époque.

Le travail des pêcheurs, des ramasseurs de goémons, tout le petit monde du bord de mer est figuré avec réalisme. L’effort, le courage face aux éléments priment sur le reste. Visage altier d’une goémonière saisi par Alexander Goudie (1998). Lutte contre les vagues pour ramener une bouée au rivage saisie par Charles Maillard. Surprise, il s’agit d’une lampe décorative. Un peu plus loin, le pêcheur au filet de René-Yves Creston, le mouvement de son corps, traduit toute la dureté de la pêche au large.

Des bonheurs et trois « erreurs »

Dans chaque vitrine se cache au moins un bonheur. Et quelques erreurs, glissées volontairement par le facétieux Bernard Verlingue. Trois oeuvres ne représentent pas des paysages bretons. Mais toutes sont issues des faïenceries de Quimper.

Publié le 17/04/2017 par Jean-Pierre Le Carrou – © Ouest-France

Suivez-nous sur :
error

et Quimper entra dans le monde des artistes

catalogue 2002

  • 2002 – et Quimper entra dans le monde des artistes – Henry Guiheneuc, Alfred Beau, Théophile Deyrolle …

    (catalogue de l’exposition – 15 Avril au 19 octobre 2002)

    (Aude GUIHÉNEUC, Bernard Jules VERLINGUE, Marc-Antoine RUZETTE, photos : Jean-Noël VINTER, Musée départemental Breton, Musée des Beaux-Arts de Quimper, Alain VERNAUD et Woodrow Wilson House)

    Catalogue d’exposition retraçant le parcours des premiers artistes ayant collaboré avec les manufactures HB et Porquier : Henry Guiheneuc, Alfred Beau, Théophile Deyrolle, Yann d’Argent…

    29,7 x 21 cm – 92 pages – ISBN 2-914009-10-0 – tarif 10 €

    Pour plus de renseignements, veuillez nous contacter.

Suivez-nous sur :
error