Le public invité à recenser les faïences de Quimper (Côté Quimper).

L’association des Amis du Musée de la faïence de Quimper a 30 ans. Pour fêter ça, elle souhaite réaliser un inventaire inédit, en s’appuyant sur la participation de tous.

Parcours Faïencier
Jérémy Varoquier, Guenhaël Le Moing et Alwena Gauter sollicitent les amateurs de faïence pour ce projet collaboratif.

L’association des Amis du Musée de la faïence de Quimper réunit 150 passionnés et fédère les collectionneurs de toute la zone francophone. En plus de son travail de soutien au musée ou encore l’édition de catalogues, l’association se lance dans un nouveau projet, pour marquer ses 30 ans d’existence. « Pour notre anniversaire, nous souhaitions sortir du musée et proposer un projet collaboratif », explique Guenhaël Le Moing, vice-président de l’association.

Un inventaire inédit

L’idée ? Recenser les panneaux, les décors et les sculptures en faïence de Quimper présents dans le domaine public ou dans les établissements accessibles à tous, et ce, avec l’aide des particuliers. « Nous avons étendu la sélection des pièces à la statuaire qui a fait l’objet d’une édition en réduction par les manufactures quimpéroises », précise Guenhaël Le Moing.

Déjà 150 points sur la carte !

Avant de lancer ce projet collaboratif, l’association a travaillé en amont et répertorié 150 pièces sur tout le territoire français. L’occasion de découvrir que l’on trouve des pièces de faïence de Quimper un peu partout. En Bretagne, évidemment, mais pas seulement. Comme ce panneau de Philippe Lalys, dans le hall d’entrée de l’office HLM à La Rochelle ou encore la Fête au Rosmeur-Douarnenez, pièce de René Quéré au Havre.

Chacun des éléments est balisé sur une carte, consultable en ligne depuis le 24 mai. En cliquant sur la puce correspondante, on retrouve un cliché et la description détaillée de la pièce concernée.

Ouvrez l’œil

Désormais, l’association passe le relais au public et l’inventaire devient participatif. L’association invite donc les amateurs de faïence à ouvrir l’œil. « Si l’on constate qu’une pièce n’est pas présente sur notre carte, on remplit le formulaire, sur la page dédiée de notre site internet, en précisant bien l’adresse exacte où se situe la céramique et en y ajoutant une photographie que l’on a prise de l’œuvre », détaille l’équipe.

Ensuite après vérification, le nouvel élément inventorié sera mis en ligne et viendra enrichir la carte. « Nous publierons sur nos réseaux sociaux, les meilleures découvertes et les plus insolites », promet Guenhaël Le Moing.

Parcours-découverte

Et, grâce à ce recensement inédit, les Amis du Musée de la faïence comptent bien aller plus loin. En s’appuyant sur ces données, seront créés des circuits-découvertes. Ils permettront à tous les amoureux de la faïence de Quimper de découvrir ces pièces artistiques, parfois méconnues. Le premier sera dévoilé en exclusivité aux adhérents dans le prochain numéro de La Gazette des Amis.

Pour découvrir ou enrichir la carte : http://www.amis-musee-faience-quimper.fr/index.php/parcours-faiencier/

Publié le 26 Mai 2023 par Lenaïk Jaubert – Côté Quimper ©

Une faïence de Quimper sous vos yeux ? Une cartographie en ligne ouverte à tous les recense (Ouest-France).

L’association des Amis du musée et de la faïence de Quimper fête ses trente ans en 2023. Pour cette occasion, elle lance une initiative : un parcours faïencier, qui prend la forme d’une cartographie en ligne. Cette cartographie recense les faïences de Quimper, partout, et chacun peut y contribuer.

Parcours Faïencier
Guenhaël Le Moing (vice-président de l’association des Amis du musée et de la faïence de Quimper), Jérémy Varoquier (assistant principal du conservateur au musée de la faïence) et Alwena Gauter (stagiaire au musée).

Pour ses trente ans, l’association des Amis du musée et de la faïence de Quimper (Finistère) lance un projet participatif : une cartographie, accessible sur son site Internet et qui recense les faïences de Quimper. Son nom : le parcours faïencier. « Il peut s’agir de panneaux, décors, sculptures en faïence, des statuaires… présents dans l’espace public, dans des établissements qui reçoivent du public », décrit Guenhaël Le Moing, vice-président de l’association.

Chacun, au gré d’une balade le nez levé et l’œil amateur ou avisé, peut ainsi contribuer à indiquer, sur cette cartographie, où se trouve telle ou telle faïence, l’artiste qui l’a réalisée, la manufacture qui l’a produite, joindre une photo… L’association vérifiera et complétera au besoin les informations pour ensuite les mettre en ligne.

Déjà 150 réalisations référencées

« 150 éléments sont déjà référencés », poursuit Guenhaël Le Moing. À Quimper bien sûr, mais aussi ailleurs en Bretagne et même jusqu’à La Rochelle ou Paris. « Les meilleures découvertes, les plus insolites… seront aussi publiées sur nos réseaux sociaux. »

En ligne depuis ce mardi 23 mai 2023, ce parcours faïencier virtuel aura vocation à créer des parcours de balade découverte. Les œuvres exposées au musée de la faïence et elles aussi listées sur cette cartographie seront bientôt enrichies d’un QR code, au musée, pour créer une passerelle vers le parcours faïencier.

L’association des Amis du musée et de la faïence de Quimper fêtera ses trente ans en août 2023. Elle compte environ 150 membres (adhésion sur son site web).

(1) www.amis-musee-faience-quimper.fr/index.php/parcours-faiencier/

Publié le 26 mai 2023 par Rose-Marie DUGUEN – Ouest-France ©

À Quimper, les Amis du Musée et de la Faïence lancent un projet participatif (Le Télégramme).

Avec son « Parcours faïencier », l’association des Amis du Musée et de la Faïence de Quimper veut recenser les céramiques situées dans l’espace public. Le but ? En faire une base de données exhaustive.

Parcours Faïencier
De gauche à droite : Jérémy Varoquier (médiateur au sein du Musée de la Faïence de Quimper), Guenhaël Le Moing (vice-président de l’association) et Alwena Gauter (stagiaire au sein du musée).

L’association des Amis du Musée et de la Faïence de Quimper célèbre, cette année, son trentième anniversaire. Fondée en août 1993, notamment par Jean-Paul Alayse, président, l’association lance à cette occasion un nouveau projet collaboratif de recensement de céramiques quimpéroises : « le Parcours faïencier ». « Ce parcours consiste à référencer des faïences, qu’il s’agisse de panneaux en céramique ou de sculptures, situées dans l’espace public et visibles de l’extérieur, ainsi que dans des établissements ouverts au public. Des panneaux du Musée de la Faïence de Quimper y sont également inclus », indique Guenhaël Le Moing, vice-président de l’association.

À cet effet, une interface cartographique a été développée sur le site internet de l’association, permettant de visualiser l’ensemble des panneaux référencés, qui compte à ce jour une cinquantaine d’éléments. Un formulaire y est également mis à disposition permettant à toute personne de transmettre des informations concernant des faïences qu’elle aurait repérées, notamment les noms des artistes, les adresses précises et des photos.

Constituer une base de données exhaustive

« Grâce à ce projet, nous souhaitons constituer une base de données exhaustive des faïences présentes dans l’espace public et, à partir de ces données, nous envisageons de créer des parcours de balades thématiques, notamment à Quimper », ajoute-t-il.

Une présentation de ce projet aux adhérents de l’association est prévue samedi 12 août, au Musée de la Faïence, à Quimper.

Pratique :

L’association des Amis du Musée et de la Faïence compte actuellement 150 membres, dont la majorité n’est pas originaire de Quimper, mais de différentes régions de France et même de l’étranger. Site internet de l’association : http://www.amis-musee-faience-quimper.fr

Publié le 25 mai 2023 – Le Télégramme ©

Pendant la nuit des musées, les visiteurs pourront faire eux-mêmes leur faïence (Ouest-France).

Pour la seconde année consécutive, le musée de la faïence, à Quimper (Finistère), participe à la Nuit des musées, samedi 13 mai 2023. Entrée gratuite, visite guidée, atelier céramique : plusieurs animations sont proposées.

L’équipe du musée
L’équipe du musée de la faïence à Quimper (Finistère) : Bernard Verlingue, le conservateur du musée (au centre) ; Jérémy Varoquier (assistant principal) et Isabelle Gautier (responsable accueil et guide).

Faire de ses mains une plaque de faïence et l’estampiller pour la décorer, en clin d’œil à Jean-Claude et Marjatta Taburet, couple d’artistes quimpérois exposés en ce moment : ce sera possible lors de la Nuit des musées, samedi 13 mai 2023, au musée de la faïence à Quimper (Finistère). Pour participer à cet atelier plaques et repartir avec sa création, les réservations sont nécessaires (1).

Entrée gratuite au musée

Le musée de la faïence participe pour la seconde année à la Nuit des musées ; l’entrée y sera gratuite, de 20 h à minuit. L’exposition permanente sera à découvrir lors d’une visite commentée et gratuite à 21 h 30.

(1) Au 02 98 90 12 72. Tarif de l’atelier : 5 €. Musée de la faïence, 14, rue Jean-Baptiste-Bousquet à Quimper.

Publié le 6 mai 2023 – Ouest-France ©

À Quimper, le Musée de la Faïence rouvre ses portes mardi 11 avril (Le Télégramme).

Jérémy Varoquier
Jérémy Varoquier, l’assistant du conservateur, est enthousiaste à l’idée de faire découvrir au public les œuvres de Marjatta et Jean-Claude Taburet, visibles à partir de mardi 11 avril, date de la réouverture du Musée de la Faïence.

Les amoureux de beaux objets vont se réjouir de la réouverture du Musée de la Faïence de Quimper, mardi 11 avril. À découvrir, cette saison, une splendide exposition des œuvres de Marjatta et Jean-Claude Taburet.

À Quimper, le Musée de la Faïence rouvre ses portes, mardi 11 avril, avec une toute nouvelle exposition intitulée « Marjatta et Jean-Claude Taburet, du légendaire celte à la délicatesse finlandaise ». « C’est un couple d’artistes qui a travaillé durant 50 ans ensemble. Tout au long de leur vie, ils ont mélangé leur culture. La culture finlandaise pour Marjatta et la culture bretonne pour Jean-Claude Taburet », explique Jérémy Varoquier, l’assistant du conservateur. Une collaboration prolifique qui s’arrêtera en 2013, en raison du décès de Jean-Claude. C’est à cette date que Marjatta, aujourd’hui âgée de 92 ans, stoppe définitivement la peinture et la céramique.

Des pièces à quatre mains uniques

Cette exposition, à ne manquer sous aucun prétexte, donne à voir la complicité qui a uni ces deux artistes pendant tant d’années. « Jean-Claude s’exprimait davantage dans la création de la forme, dans la sculpture. Tandis que Marjatta était passionnée par la décoration des faïences. Leur collaboration a donné naissance à des pièces à quatre mains uniques », complète Jérémy Varoquier. Faïences sous forme d’assiettes, de vases, de plaques, de personnages, sculptures à l’argile, aquarelles, leur production est foisonnante. Les pièces de l’expo ont, pour la grande majorité, été prêtées par la famille Taburet.

Pratique : Musée de la Faïence de Quimper, 14, rue Jean-Baptiste Bousquet. Ouvert du 11 avril au 30 septembre, du lundi au samedi, sauf jours fériés, de 10 h à 18 h. Plein tarif : 5 €. Tél. 02 98 30 12 72.

Publié le 08 avril 2023 par Johanne Bouchet – Le Télégramme ©