Les jeunes visitent l’exposition « Mathurin Méheut – Arpenteur de la Bretagne » (France 3 Bretagne).

Visitez l’exposition « Mathurin Méheut – Arpenteur de la Bretagne » avec un très jeune public.
Pour rappel, le Musée de Pont-Aven présente jusqu’à la fin de l’année, une rétrospective du célèbre peintre lamballais.

Publié le 19 octobre 2022 – France 3 Bretagne ©

Mathurin Méheut – « Le Paul Doumer dans le port de la Ciotat » (France 3 Bretagne).

Le 22 janvier 1933, Mathurin Méheut (1882-1958) assiste à la cérémonie de lancement du Paquebot « Paul Doumer » au port de la Ciotat (13). L’artiste réalisera un décor pour une salle du bateau.
Cette peinture est conservée au Musée Mathurin Méheut de Lamballe.

Publié le 21 octobre 2021 – France 3 Bretagne ©

Bernard Verlingue – Le service « la Mer » de Mathurin Méheut.

Autour de l’exposition « Mathurin Méheut, arpenteur de la Bretagne », le Musée de Pont-Aven a créé quelques podcasts.
Le conservateur du Musée de la Faïence à Quimper, Bernard Jules Verlingue nous présente le service « la Mer » créé par l’artiste pour la manufacture Henriot.

2022 – Musée de Pont-Aven ©

La matinée d’estimation, le samedi 6 août 2022.

Le marché de la faïence de Quimper est soutenu depuis le début de l’année. Vous pouvez suivre sur notre site internet et sur nos réseaux sociaux les ventes spécialisées toute l’année.
Au-delà des records à cinq chiffres, la production quimpéroise est très diverse et encore méconnue. Tous les ans le Musée de la Faïence de Quimper vous propose une matinée d’estimation et d’information sur vos céramiques. Nous savons que vous attendez ce rendez-vous avec impatience.

Mathurin Méheut

Elle se déroulera le samedi 6 août 2022 de 10 h à 13 h, sur rendez-vous.
Vous pouvez vous inscrire auprès de l’accueil du Musée, au 02.98.90.12.72. Pour participer, il vous suffit d’acquitter l’entrée pour visiter le Musée de la Faïence (5 €).

Bel Delecourt et Henriette Porson

L’estimation sera réalisée par M. Bernard Jules Verlingue, expert en faïence et directeur du Musée. Les membres de notre association se joindront au personnel pour vous accompagner. Ils pourront répondre à toutes vos questions.

Berthe Savigny

Samedi 6 août 2022, 10h à 13h
Musée de la Faïence de Quimper (5 €)
14, rue Jean-Baptiste-Bousquet 29000 Quimper

N’hésitez pas à vous inscrire, nous vous attendons nombreux.

Odetta

Association des Amis du Musée et de la Faïence de Quimper ©

Que vaut encore la faïence de Quimper laissée dans votre grenier ? (Le Télégramme).

Le samedi 6 août, le Musée de la Faïence proposera d’estimer le prix de sa céramique à Quimper. Un produit local qui peut avoir une nette valeur, à condition de suivre les attentes du marché. Entretien avec Jérémy Varoquier, assistant du conservateur.

Jérémy Varoquier
Jérémy Varoquier, assistant du conservateur au Musée de la Faïence à Quimper, n’a pas de doutes sur la bonne tenue du marché : « Les pièces d’artistes sont recherchées ».

Comment se porte le marché de la faïence quimpéroise ?

« Le marché est stable et tient principalement grâce aux pièces d’artistes qui sont très recherchées. Il faut qu’elles aient été sculptées par les artistes puis éditées par le personnel de manufacture. Mathurin Meheut fait partie de ces artistes en vogue en ce moment. C’est l’une de nos plus grosses estimations de ces dernières années : près de 5 000 € pour sa « Femme aux roussettes », une sculpture manufacturée par la maison Henriot. Les œuvres de René Beauclair, notamment ses Odetta, qui sont des grès à base d’argile du fleuve, sont aussi très recherchées. Émile Just Bachelet également ».

« Même pour du service de table, cela n’empêche pas de les amener pour qu’on conseille sur les prix, la manière aussi de les revendre. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise. »

Qu’est ce qui, a contrario, est moins attractif ?

« Les prix sont un peu moins élevés pour le service de table des pièces courantes car il y a plus d’offres, déjà. Et leur usage s’est perdu. Les gens achètent davantage d’appartements avec moins d’espaces de stockage comme de grands meubles pour ranger toute cette vaisselle. Cela n’empêche pas de les amener pour qu’on conseille sur les prix, la manière aussi de les vendre. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise ».

Quelles sont les surprises lors des dernières estimations ?

« Chaque année, il y a un thème qui se démarque. Une fois, c’étaient les soupières, ces gros pots décorés, qu’on trouve généralement merveilleux, mais qui ne servent à la limite que pour boire de la soupe. Il y a finalement peu de demandes pour cela. L’an dernier, on a reçu pas mal d’ensembles de cheminées par exemple ».

Pratique :

Matinée d’estimation le samedi 6 août, de 10 h à 13 h, en présence du conservateur Bernard Verlingue et des amis du musée. Tarif : 5 € avec entrée offerte pour le musée. Prendre rendez-vous par téléphone avant. Tél, 02 98 90 12 72.

Publié le 30 juillet 2022 – Le Télégramme ©