Les beaux oiseaux de Porquier-Beau exposés à la Maison pour tous de Penhars, à Quimper (Ouest-France).

Dans la série d’expositions Les musées à Penhars, la Maison pour tous (MPT) propose, en cette rentrée, un partenariat avec le Musée de la faïence autour des scènes botaniques de la manufacture Porquier-Beau.

Silvia Jambon et Jérémy Varoquier
Jérémy Varoquier, assistant principal au Musée de la faïence et Silvia Jambon médiatrice culturelle de la Maison pour tous (MPT) de Penhars.

Après des partenariats avec le Musée des beaux-arts autour du portrait, du Musée breton et l’art statuaire, c’est avec le Musée de la faïence que cette troisième opération Les musées à Penhars a débuté, mercredi 5 octobre, avec l’exposition Les oiseaux dans l’esthétique Porquier-Beau. « Pour les portraits des Beaux-arts, nous avions fait un travail avec les habitants du quartier qui avaient choisi ceux qu’ils voulaient voir accrochés dans le hall de la Maison des jeunes et de la culture (MJC), raconte Silvia Jambon, médiatrice culturelle de la Maison pour tous (MPT) de Penhars. Et pour les statues du Musée départemental, notre idée était de travailler avec les jeunes du quartier et Alexis Lemée, de la médiathèque Alain-Gérard autour de l’art numérique, la 3D, et la réalité virtuelle. Malheureusement, cette dernière n’a pas abouti à cause de la Covid-19. »

Dans le cadre du Temps de l’arbre

L’exposition, visible à la MPT jusqu’au 16 novembre, est constituée de treize reproductions d’aquarelles comportant des oiseaux qui vivent en Bretagne. Il s’agit d’une sélection réalisée en collaboration avec la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), qui propose de trouver les différences entre les vrais oiseaux et ceux représentés dans les dessins. Ces treize planches d’atelier, qui reprennent les motifs et les couleurs des styles phares des manufactures quimpéroises, sont le témoignage d’une première collaboration entre une faïencerie de Quimper et un artiste, Alfred Beau (1829-1907).

Visite commentée, conférences, atelier de décoration.

L’exposition est également ponctuée de plusieurs rendez-vous. Après le vernissage de mercredi et une conférence, jeudi, sont prévus, le 12 octobre, une visite commentée avec Sonia Villalon de la LPO, une conférence au terrain Blanc, à 19 h, « Les arbres et le forêt » avec Ernst Zürcher, ingénieur forestier et professeur en Sciences du bois et, le 15 octobre, un atelier de décoration de faïences au Musée de la faïence, dans le quartier de Locmaria.

Inscriptions : 02 98 55 20 61 ; silvia.jambon@mptpenhars.com Site internet : https://www.quimper.bzh/1877-le-temps-de-l-arbre.htm

Publié le 7 octobre 2022 – Ouest-France ©

Le Musée de la Faïence expose les oiseaux de Porquier-Beau à Penhars (Le Télégramme).

Silvia Jambon et Jérémy Varoquier
Avec le vœu de donner envie au public de découvrir les trésors des musées, la MPT de Penhars et le Musée de la Faïence (Silvia Jambon et Jérémy Varoquier) exposent les oiseaux de Porquier-Beau.

Dans la cadre du Temps de l’arbre et dans la continuité des partenariats établis avec les musées de la ville, la MPT de Penhars accueille, jusqu’au 16 novembre, une exposition du Musée de la Faïence, « Les Beaux oiseaux de Porquier-Beau ».

« L’exposition est constituée de treize reproductions d’aquarelles de l’artiste Alfred Beau qui a collaboré de 1875 à 1890 avec la manufacture Porquier-Beau réalisant plus de 650 planches », explique Jérémy Varoquier, assistant du conservateur du Musée de la Faïence. Ces dessins étaient reproduits sur des assiettes et plats divers par la faïencerie quimpéroise. Sélectionnées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux, les treize aquarelles représentent treize oiseaux bretons. L’association proposera une visite commentée de l’exposition pour jouer à trouver les différences entre les vrais oiseaux et ceux représentés dans les dessins le 12 octobre à partir de 14 h 30. Dans le cadre de cette exposition, un atelier de décoration de faïence est aussi programmé le 15 octobre au Musée de la Faïence.
Contact

Maison Pour Tous de Penhars, 39, boulevard de Bretagne. Tél. 02 98 55 20 61.

Publié le 6 octobre 2022 – Le Télégramme ©

Le compte rendu des journées européennes du patrimoines 2022.

Les 17 et 18 septembre derniers se déroulaient les journées européennes du patrimoine 2022.
A cette occasion, le Musée de la Faïence de Quimper était ouvert gratuitement.

JEP 2022

Le Musée a accueilli 1166 visiteurs durant ces deux jours. Il retrouve l’affluence de l’année 2019.

JEP 2022

L’atelier de décoration de biscuit en faïence intitulé « Pas d’bol ! » a fait le plein. Les soixante places ont trouvé preneur très rapidement, surtout chez le jeune public.
Les visites guidées ont également connu un vrai succès, avec 75 visiteurs.

JEP 2022
L’atelier « Pas d’bol ! »

Le Musée proposait des expositions temporaires originales durant ce week-end.
Les peintures d’Alexandre Robin accompagnaient le parcours des visiteurs dans les salles des collections permanentes.

La céramiste contemporaine Tania Shkurenko était invitée à exposer ses créations au sein du Musée de la Faïence.
L’artiste ukrainienne est actuellement réfugiée au Fret sur la presqu’île de Crozon.

Il est à noter que la dynamique équipe du Musée avait réagencé les lieux en présentant du mobilier de Delphine Aubert, des poupées conçues par les ateliers « Le Minor » et des meubles sélectionnés par l’antiquaire : Marc Le Stum.

JEP 2022
Les poupées « Le Minor ».

Le prochain événement à l’agenda de l’association sera le salon « Antiquités Design Brocantes », du 11 au 13 novembre 2022, au Parc des expositions de Penvillers à Quimper.

2022 – Association des Amis du Musée & de la Faïence de Quimper ©

Deux mystérieux tableaux retrouvés en Allemagne et mis en dépôt à Audierne (France 3 Bretagne).

Deux peintures de Lionel Floch ont été remises à la ville d’Audierne par la famille d’un soldat allemand.
Pour rappel, l’artiste a collaboré avec les faïenceries de Quimper.

2022 – France 3 Iroise ©


Deux mystérieux tableaux retrouvés en Allemagne et mis en dépôt à Audierne (Le Télégramme).

Lionel Floch
La mairie d’Audierne lance un appel à toute personne qui connaîtrait la provenance de ces tableaux

Retrouvés en Allemagne par la famille d’un ancien soldat allemand, deux tableaux de Lionel Floch ont été mis en dépôt lundi, à Audierne (29). La mairie lance un appel à ceux qui pourraient la renseigner sur leur provenance.

Une cérémonie de dépôt de deux tableaux signés Lionel Floch a été organisée à la mairie d’Audierne, lundi. Ces deux tableaux – deux huiles sur toile, représentant, l’un, une scène de ramassage du goémon, l’autre un marché en Afrique du Nord – ont été retrouvés en Allemagne par la famille de Max Müller, un soldat allemand qui les avait rapportés d’une affectation à Audierne en 1942, affectation attestée par deux cartes postales écrites à sa famille.

Achetés, offerts, dérobés ?

Décédé sur le front de l’Est, Max Müller n’a jamais donné d’explications sur la provenance des tableaux. Les a-t-il achetés à Lionel Floch ou à un particulier ? Lui ont-ils été offerts suite à un service rendu ? Ont-ils été dérobés ?

Ne pouvant définir les conditions dans lesquelles son grand-père était entré en possession des tableaux, sa petite-fille, Petra Hoffmann, s’est rapprochée de l’Ambassade de France à Berlin et de la Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliations intervenues du fait des législations antisémites durant l’Occupation (CIVS), en vue d’organiser leur retour en France et leur éventuelle restitution à de légitimes propriétaires.

Les recherches précises, mises en œuvre par la CIVS, avec l’appui des services spécialisés, de l’expertise artistique d’André Cariou, ancien directeur du musée des Beaux-Arts de Quimper et spécialiste de l’œuvre de Lionel Floch, ainsi que des descendants de l’artiste, n’ont pas permis de clarifier la provenance des œuvres.

Petra Hofffmann, sa mère et l’ensemble de la famille ont, dans ces conditions, confirmé leur volonté de se séparer définitivement des tableaux de Lionel Floch, afin de permettre leur retour en France et, plus particulièrement, en Bretagne, notamment en vue de leur restitution aux descendants d’éventuels légitimes propriétaires.

Après un rappel de la vie et de l’œuvre de Lionel Floch par André Cariou, les tableaux ont été officiellement remis lundi, à la ville d’Audierne, qui n’en est que dépositaire, et se charge de les mettre à la vue du public afin d’en retrouver les éventuels propriétaires. « Ce type de dépôt s’opère généralement dans des « Musées de France ». Cette mise en dépôt a un caractère exceptionnel lié au séjour de Max Müller à Audierne, et à l’engagement de la commune à assurer la publicité des deux œuvres », précise Michel Van Praët, adjoint à la culture.

Lundi soir, la cérémonie s’est déroulée en présence de Michel Jeannoutot, président et Jérôme Bennezech, directeur de la CIVS, de Gurvan Kerloch, maire d’Audierne. Elle a été suivie en direct par la famille Hoffmann, en visioconférence depuis Berlin. Une lettre émouvante de Petra Hoffmann a été lue au public par Michel Van Praët.

La cérémonie s’est achevée par la signature d’un contrat de dépôt par le maire d’Audierne et le président de la CIVS.

La mairie lance un appel à toute personne susceptible de donner une explication à la provenance de ces deux tableaux.

Publié le 20 septembre 2022 – Le Télégramme ©

Les journées européennes du patrimoine 2022 au Musée de la Faïence de Quimper.

L’association s’associe au Musée de la Faïence de Quimper pour les journées européennes du patrimoine.

Les journées européennes du patrimoine 2022.

Nous vous accueillerons tout au long du week-end des 17 & 18 septembre 2022.

Un stand vous permettra d’adhérer à l’association et ainsi d’apporter votre soutien à la vie du Musée et de mettre en valeur le patrimoine de la ville de Quimper (bulletin d’adhésion).

Nos publications seront en vente lors de cet évènement. Nous vous proposerons également d’acquérir nos lots de livres en promotion (lien).

À l’occasion des journées européennes du patrimoine, le Musée vous propose un atelier de décoration de biscuits en faïence intitulé : « Pas de bol ! ».
Les ateliers se dérouleront le samedi et le dimanche à 11 h, 14 h et 16 h.

Des visites guidées de l’exposition temporaire « les merveilles de la faïencerie Porquier-Beau » viendront rythmer le week-end (11 h, 14 h 30 et 15 h 30 le samedi et 11 h et 14 h30 le dimanche).

le Musée expose les œuvres du peintre Alexandre Robin. Ses créations sont exécutées sur des affiches lacérées.

Alexandre Robin
Peinture d’Alexandre Robin.

La céramiste ukrainienne Tania Shkurenko présente également ses œuvres au Musée de la Faïence de Quimper. L’artiste est actuellement réfugiée au Fret sur la presqu’île de Crozon. Le magazine Elle lui a consacré un portrait au mois d’août (consulter l’article en ligne).

Tania Shkurenko
Les céramiques de Tania Shkurenko.

Nous vous attendons nombreux les samedi 17 et dimanche 18 septembre prochain. Vous pourrez échanger avec nos bénévoles.

2022 – Association des Amis du Musée & de la Faïence de Quimper ©