Réhabilitation de la maison « Fouillen » à Locmaria (France 3 Bretagne).

Paul Fouillen s’était installé dans l’ancienne guinguette de Locmaria pendant l’entre-deux-guerres.
Aujourd’hui, la faïencerie Fouillen est réhabilitée par le cabinet L-A Architecture.
Lucien Lample-Lauden nous présente les travaux de gros œuvre au sein du bâtiment de la place du Stivel.

Publié le 19/02/2024 – France 3 Bretagne ©

TRÉSORS CACHÉS – Paroles de collectionneurs de la faïence de Quimper.

Yvonne Jean-Haffen
Groupe de trois dindons, Yvonne Jean-Haffen, Henriot Quimper

Dans le prolongement des trente ans de l’association des Amis du musée, nous avons confié le choix des pièces de notre prochaine exposition aux collectionneurs et amateurs de faïence de Quimper. Nous leur avons demandé de nous confier ce qu’ils considèrent comme leur plus belle pièce, leur fierté ! La ou les pièces qu’il a fallu chercher, patienter, batailler jusqu’à ce qu’elles viennent garnir l’étagère promise ou le coup de cœur fulgurant pour un artiste ou l’une de ses productions, en un mot, leur graal ! Plus simplement, nos collectionneurs voient surtout en cette exposition une très belle occasion de faire partager leur intérêt, leur passion pour le Quimper avec notre public, sensible aux arts du feu.

HB
Assiette d’Alfred Beau (?), HB Quimper

Les trésors que nous accueilleront prendront la forme de céramiques, d’une série de pièces, d’une planche d’artiste ou d’atelier, etc. Une seule condition : il faut un lien avéré avec les faïenceries HB, Porquier, Henriot, Fouillen, Keraluc ou FAB. Ainsi, nous exposerons une série exceptionnelle d’objets qui brillent par leur rareté, par leur esthétisme mais aussi par la petite histoire que chaque propriétaire va nous raconter.

À travers cet ensemble de pépites, bien souvent inédites, nous vous promettons une plongée passionnante dans l’histoire de la faïence de Quimper, avec ces styles, ces modes et ces artistes qui ont contribué à sa réputation. Une exposition qui va, encore une fois, montrer la diversité et la richesse de la faïence de Quimper.

Exposition temporaire et horaires de pleine saison du lundi 8 avril au samedi 28 septembre 2024, (ouverture du lundi au samedi, 10h-18h, fermeture dimanches et jours fériés)

Réception des groupes toute l’année.
Artiste contemporain exposé tout le mois de septembre.
Tarifs groupes : adultes 4€, ados (18-25) 3,4€, enfants (7-17) 2,5 €
Visite guidée : +50€ par tranche de 20 pax (25 max)

2023 – Musée de la Faïence de Quimper – Photographies Bernard Galéron ©

45ème Salon « Antiquités Brocante Design » de Quimper du 10 au 12 novembre 2023.

Salon des antiquaires de Quimper - Paul Fouillen

Notre association sera présente au Salon « Antiquités Brocante Design » de Quimper. Cette 45ème édition se tiendra au Parc des expositions de Penvillers, du vendredi 10 au dimanche 12 novembre 2023.

A cette occasion, vous pourrez adhérer à notre association durant ces trois jours (bulletin d’adhésion). Nos publications seront également disponibles sur notre stand.

Nous présenterons cette année, sur la première vitrine, des faïences quimpéroises réalisées pour des productions régionales : Alsace, Normandie, Pays Basque, Provence, …

Une deuxième vitrine sera composée de donations reçues par le Musée de la Faïence de Quimper.

Une troisième donnera un avant-goût de la prochaine exposition temporaire du musée consacrée aux collectionneurs de faïences.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer et à échanger avec nos bénévoles.

Les informations pratiques :
Parc des expositions de Quimper-Cornouaille (Penvillers)
du 10 au 12 novembre 2023 de 10h à 19h.
6 € l’entrée

2023 – Association des Amis du Musée & de la Faïence de Quimper ©

À Quimper, bientôt un restaurant de la mer dans la Maison Fouillen (Le Télégramme).

Maison Fouillen
Le projet de restaurant est imaginé au rez-de-chaussée de l’ancienne faïencerie. Au même niveau, sur la gauche, à l’angle de la rue Jean-Baptiste-Bousquet, c’est une épicerie fine qui devrait ouvrir : pour cela, le vieil appentis sera déconstruit pour laisser place à un espace flambant neuf.

C’est un lieu emblématique de Quimper. À Locmaria, la Maison Fouillen fera bientôt l’objet d’une réhabilitation complète. À terme, un restaurant et une épicerie fine, estampillés Groix & Nature, devraient notamment y voir le jour.

Une peinture défraîchie ; une façade qui s’effrite ici et là ; des boiseries parfois rongées par le temps… Dans le quartier de Locmaria, à Quimper, la Maison Fouillen a un peu perdu de sa superbe. Il n’empêche que sans elle, la place du Stivel n’aurait pas tout à fait le même charme. Car cette maison jaune, coiffée de tuiles et ornée sur son faîtage d’un héron en terre cuite, est un visage familier.

Une bâtisse emblématique, véritable carte postale, qui daterait du milieu du XIXe siècle. Restaurant et guinguette aux premières heures de son existence (chez Madame Le Gall), elle devient atelier et faïencerie en 1929, sous l’impulsion de Paul Fouillen, ancien peintre de la manufacture Henriot. Son fils, Maurice, lui succédera en 1958, pour ne plus quitter cette maison familiale des bords de l’Odet. Une maison abandonnée, depuis le décès de l’artiste, en décembre 2020… Rachetée au milieu de l’année 2021 par deux investisseurs bretons, elle s’apprête désormais à renaître.

Épicerie fine et restaurant

En mairie, le permis de construire a été délivré le 1er février dernier. Et selon nos informations, les clés d’une partie du bâtiment pourraient être confiées à Groix & Nature (*). Tout le rez-de-chaussée devrait en effet être exploité par l’entreprise morbihannaise. Spécialisée dans la fabrication de rillettes de la mer, soupes, plats cuisinés et aides culinaires, la conserverie groisillonne envisagerait d’y ouvrir une épicerie fine d’une trentaine de mètres carrés, positionnée sur la gauche du bâtiment, au niveau de l’ancien appentis et de la vieille maison en pierre qui font l’angle avec la rue Jean-Baptiste-Bousquet.

Maison Fouillen
Des travaux doivent démarrer dans les prochaines semaines pour réhabiliter la Maison Fouillen. L’ancienne faïencerie (à droite) sera restaurée, sans trahir la physionomie actuelle. L’appentis (à gauche) sera par contre démoli pour permettre la création d’un espace flambant neuf.

À droite, dans l’ancienne faïencerie à proprement parler, c’est un restaurant qui est annoncé. La salle de 116 m² donnerait à la fois sur la place et sur l’Odet. Une cuisine fermée de 28 m² compléterait l’équipement. Un concept qui pourrait s’inspirer du Comptoir, épicerie fine, bistro et cantine, que Groix & Nature a ouvert à La Base, à Lorient, il y a près de quatre ans. Sur le papier, dix personnes pourraient travailler au sein du restaurant ; deux, à l’épicerie.

La maison jaune… restera jaune

Ce projet se veut à plus long terme. Car avant d’envisager toute ouverture, c’est un chantier d’envergure qui se prépare pour réhabiliter la Maison Fouillen. Si les travaux n’ont pas encore commencé, ils devraient permettre de redonner son lustre d’antan à la maison jaune, tout en préservant sa physionomie si caractéristique.

Maison Fouillen
Si la façade doit faire l’objet d’une restauration drastique, une attention particulière sera portée au choix de la couleur, pour se rapprocher au maximum de la teinte actuelle. L’enseigne de la faïencerie sera repeinte. Et toutes les menuiseries seront remplacées. En bois peint dans un bleu gris foncé au rez-de-chaussée de la façade principale ; bleu pigeon pour celles situées à l’étage et donnant sur la cale.

Son allure, sa fameuse couleur, ses éléments décoratifs les plus marquants seront conservés. Deux éléments, par contre, ne survivront pas au chantier. « Fortement dégradés à l’intérieur et à l’extérieur », l’atelier et l’appentis de la vieille maison en pierre, « construits entre 1910 et 1930 », seront démolis pour laisser place à un espace flambant neuf, destiné à accueillir l’épicerie.

Maison Fouillen
« En très bon état de conservation », les médaillons en céramique présents sur la façade principale seront simplement nettoyés.

C’est à cet endroit également qu’un accès au niveau supérieur sera conçu. Car au premier étage, les nouveaux propriétaires veulent créer cinq studios de type appartements-hôtels et un jardin d’hiver de 15 m² avec une verrière…

Maison Fouillen
La statue du héron sera restaurée et peinte dans les couleurs d’un héron cendré. Et au-dessus de l’Odet, le balcon sera refait. Le garde-corps actuel en bois laissera place à une structure en métal thermolaqué noir, dans le même esprit que la passerelle du Cap-Horn.

Un chantier titanesque, au terme duquel les locaux destinés à l’épicerie fine et au restaurant seront livrés brut de béton. Charge à l’exploitant, ensuite, de les aménager.

Contactés, ni l’architecte, ni Groix & Nature n’ont souhaité communiquer.

Maison Fouillen
Les appuis de fenêtre en béton, « fortement dégradés », seront refaits, « en respectant le profil des moulures existantes ».

Publié le 14 avril 2023 par Sophie Benoit – Le Télégramme ©

Le sculpteur brestois Vincent de Monpezat détourne les moules de la Faïencerie Fouillen.

Le sculpteur Vincent de Monpezat travaille depuis quelques mois, sur des anciens moules issus de l’ancienne Faïencerie Fouillen (lien). Ils les détournent pour créer des sculptures contemporaines.

Vincent de Monpezat - Moule 2.
Vincent de Monpezat – « Moule 2 » – Taille directe sur plâtre et plâtre peint – 30 x 26 x 13 cm – 2022.

L’œuvre de Vincent de Monpezat est régulièrement présentée par la Galerie d’Art « Le Comœdia » à Brest.
Une pièce a été sélectionnée pour figurer dans le prochain long métrage de Yann Gozlan (« Visions »), avec les acteurs : Diane Kruger, Mathieu Kassovitz, Marta Nieto, …

Vincent de Monpezat - Moule 1.
Vincent de Monpezat – « Moule 1 »- Taille directe sur plâtre, plâtre peint et impression 3D – 30 x 12 x 12 cm – 2022.

Très récemment, le journaliste Christophe Pluchon s’était entretenu avec le sculpteur. Vous pouvez retrouver cette émission dans cet article.

Vincent de Monpezat - Moule 4.
Vincent de Monpezat – « Moule 4 » – Taille directe sur plâtre, plâtre peint et impression 3D – 21 x 13 x 14 cm – 2022.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet de l’artiste (https://www.vincentdemonpezat.com).


La sculpture d’un artiste de Brest au cinéma ! (Côté Brest).

Une œuvre du sculpteur brestois Vincent de Monpezat sera visible dans le prochain film de Yann Gozlan, Visions, avec Diane Kruger et Mathieu Kassovitz.

Vincent de Monpezat
La sculpture Vincent de Monpezat, originaire de Brest, sera visible dans le prochain film de Yann Gozlan, Visions.

Vincent de Monpezat met un pied dans le cinéma. L’une des œuvres du sculpteur de Brest figure dans le prochain film de Yann Gozlan, Visions, avec à l’affiche Diane Kruger et Mathieu Kassovitz. La sortie est annoncée le 27 septembre 2023. Le dernier film du réalisateur, Boîte Noire, avec Pierre Niney, a connu un franc succès.

Un intérieur contemporain

« Le cinéma, ça fait rêver. Je suis très content et fier », confie Vincent de Monpezat, dont l’atelier est installé au Relecq-Kerhuon. Le sculpteur a été approché par la production via la galerie parisienne Keza où ses créations sont exposées. « L’équipe de décoration recherchait une œuvre pour un intérieur contemporain. J’en ai proposé plusieurs », raconte l’artiste.

La sculpture qui a été retenue a été réalisée à partir d’un moule à pichet des années 1950. « Je l’ai retaillé et peint. J’ai travaillé sur les ombres portées », présente le Brestois. L’œuvre s’inscrit dans une série. « J’ai récupéré une cinquantaine de moules dans une faïencerie de Quimper. L’idée est de réaliser un objet de déco unique sur un support en plâtre dédié à la fabrication en série ».

Suspens

Le Brestois n’a pas été rémunéré, il s’agit d’un prêt. « Mon nom figure au générique du film, c’est bien », se satisfait l’intéressé. Le tournage du film a eu lieu au printemps et cet été dans le Sud Est, aux alentours de Marseille. Vincent de Monpezat n’était pas présent. « J’ai envoyé l’œuvre par La Poste et l’équipe me l’a renvoyée ensuite. » L’artiste n’a pas vu, non plus, les images réalisées. « Ça va être la surprise, je vais les découvrir en même temps que le public ! »

On devrait la voir souvent. Elle fait partie du décor où de nombreuses scènes ont été tournées.

Exposée au Comœdia

« C’est une belle visibilité et ça peut faire boule de neige », se réjouit Vincent de Monpezat. Prêt à retenter l’aventure. En attendant, le public peut découvrir sa sculpture, et d’autres, à la galerie d’art Comœdia, jusqu’à samedi 29 octobre. L’artiste participera également à l’exposition Éléments II, visible du 10 novembre au 17 décembre.

Publié le 28 octobre 2022 par Amélie Thomas – Côté Brest ©


Dans l’atelier du sculpteur Vincent de Monpezat au Relecq-Kerhuon – Entretien avec Christophe Pluchon (RCF Finistère).

Publié le 17 octobre 2022 par Christophe Pluchon – RCF Finistère ©