Faites estimer vos faïences le samedi 7 août à Quimper (Le Télégramme).

Le samedi 7 août, le Musée de la faïence organisera une matinée d’estimation des faïences, de 10 h à 13 h. Et c’est le conservateur, Bernard Verlingue, qui se chargera d’estimer les plus belles pièces. Les Amis du musée, de leur côté, donneront des informations complémentaires au public.

Robert Micheau-Vernez
Groupe en faïence polychrome. groupe de sonneurs. Robert Micheau-Vernez, Henriot Quimper.

Pratique :

Les estimations se feront normalement en extérieur. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition et le port du masque sera obligatoire. Réservation et prise de rendez-vous indispensables au tél. 02 98 90 12 72. Le Musée de la faïence se situe au 14, rue Jean-Baptiste Bousquet, à Quimper. Entrée : 5 €.

Publié le 27 juillet 2021 – Le Télégramme ©

Vente « L’âme bretonne XVIII » le 18 juillet 2021 – Quimper.

La 18ème édition de la vente « l’âme bretonne » se déroulera le dimanche 18 juillet 2021 à 14 h.

Alfred BEAU
Alfred BEAU (1829-1907) – Coupe en faïence polychrome, marque PB en bleu au dos. Manufacture PORQUIER-BEAU, vers 1880. Diam : 21,3 cm.

Petite nouveauté cette année, la vacation se tiendra à l’hôtel des ventes de Quimper, tout récemment installé à l’ouest de Quimper, au 105 avenue de Kerrien.

Depuis quelques années la vente est organisée conjointement par Me Yves Cosquéric (étude Adjug’art de Brest) et Me Tiphaine Le Grignou (commissaire priseur à Quimper).

Louis GARIN
Louis GARIN (1888-1959) – Vase en grès émaillé polychrome (Odetta), Manufacture HB Grande Maison, vers 1930. Haut. 34 cm.

La faïence de Quimper tient une place centrale dans le catalogue, avec 160 lots proposés.

Robert MICHEAU
Robert MICHEAU (1907-1989) – Trois assiettes décorées de portraits d’enfants, Manufacture HENRIOT, vers 1930. Diam : 24,5 cm.

Comme chaque année, on retrouve des objets d’art populaire, du mobilier, des costumes bretons et des peintures bretonnes.

Jim SÉVELLEC
Jim SÉVELLEC (1897-1971) – Service de table de 39 pièces (Armor-Argoat), Manufacture HENRIOT, vers 1930.

Adjug’art – Maître Yves Cosquéric – Brest, en collaboration avec l’hôtel des ventes de Quimper.
Dimanche 18 juillet 2021 à 14 h – Faïence de Quimper (160 lots) – expert : Didier Gouin.

L'Âme Bretonne XVIII

Vous pouvez télécharger le catalogue de la vente sur notre site internet.

Adjug’art & Hôtel des ventes de Quimper © – 2021.

Un alchimiste de la couleur à l’honneur cet été à Plounérin (Ouest-France).

À la croisée des arts, du patrimoine et de la nature, le Léguer en fête mettra en lumière l’art sacré et religieux de Robert Micheau-Vernez à Plounérin (Côtes-d’Armor).

Mikaël Micheau-Vernez
« Toute ma jeunesse, j’ai vu mon père créer sous mes yeux », témoigne le fils de Robert Micheau-Vernez, ému et désireux de partager avec le public le talent de son père dont des œuvres seront exposées à Plounérin cet été.

Dans le programme pléthorique des animations marquant la 25e édition de la Fête du Léguer, cet été, il en est une qui méritera une étape à Plounérin (Côtes-d’Armor). La commune profitera en effet de l’événement pour mettre à l’honneur l’œuvre de Robert Micheau-Vernez.

« Alchimiste de la couleur »

Les toiles, dessins, illustrations et icônes de ce peintre y seront exposés du 14 juillet au 15 août 2021 et permettront la découverte de cet artiste breton méconnu. « Cet alchimiste de la couleur nous transportera dans un monde sur lequel règne le soleil, l’optimisme et un tempérament fort », évoquent les organisateurs, qui ont voulu mettre en lumière l’itinéraire de ce diplômé des Beaux-Arts de Brest, médaillé de l’école de Nantes, qui suivra les cours des Ateliers d’art sacré de Maurice Denis.

L’exposition donnera également lieu à une conférence de son fils, Mikaël Micheau-Vernez, le mardi 13 juillet. Agrémentée de nombreux visuels, elle permettra d’approcher la personnalité de cet adepte de l’art sacré et religieux. « Je parlerai pour l’occasion de mon père, de sa vie d’artiste et de ce qu’il a fait pour la Bretagne dans le domaine », explique Mikaël Micheau-Vernez, qui concède « avoir vécu une vie différente de celle de mes camarades. Toute ma jeunesse, j’ai vu mon père créer sous mes yeux », témoigne-t-il, ému et désireux de partager le talent de son père.

Publié le 22/06/2021 – Ouest-France ©

Vente « Bretagne & Grand Ouest » – Dupont & associés Saint-Martin-des-Champs (29) – le 21 juin 2021.

L’hôtel des ventes de Morlaix présente traditionnellement, une vente de faïence de Quimper, à la fin du mois de juin.

Dupont & associés 2021

Cette vacation regroupera notamment un bel ensemble de céramiques de l’artiste Robert Micheau-Vernez (1907-1989).

Robert Micheau-Vernez
Lot n°34 – Robert Micheau-Vernez (1907-1989) – Femme de Loctudy et son enfant – faïence polychrome – Henriot Quimper – H: 36.

Il est à noter qu’une sélection des œuvres sera présentée en avant-première à Paris, du jeudi 10 au samedi 12 juin 2021, au 27, rue de Tournon (Paris 6ème).

Francis RENAUD
Lot n°101 – Francis Renaud (1887-1973) Bretonne du Goëllo – Buste en terre cuite patinée, circa 1920-1930 – H: 31 cm L: 33 cm.

Les costumes bretons, la photographie, les tableaux et dessins viennent compléter le sommaire de cette vente.

Yvonne Jean-Haffen
Lot n°103 – Yvonne Jean-Haffen (1898-1993) – Jeune femme au puits – faïence polychrome – Henriot Quimper – H: 16 cm L: 19 cm.
Yvonne Jean-Haffen
Lot n°104 – Yvonne Jean-Haffen (1898-1993) – Jeune femme et enfant – faïence polychrome – Henriot Quimper – H: 18,5 cm L: 14 cm.

Vente « Bretagne & Grand Ouest » – Dupont & associés – le 21 juin 2021.
Dupont commissaires-priseurs associés – Saint-Martin-des-Champs (29).
Lundi 21 juin 2021 à 14 h 15 – Faïence de Quimper (158 lots).

Catalogue de la vente

Publié le 7 juin 2021 – Dupont & associés ©

Le cloître de Sainte-Anne d’Auray sera cet été l’écrin des faïences sacrées de Quimper (Le Télegramme).

Louis La Rosse
Vierges à l’Enfant, années 1730 (1733), Manufacture Pierre Bousquet, signées Louis La Rosse, coll particulière et Association diocésaine Vannes SAA.

Ce sera la belle exposition de l’année à Sainte-Anne d’Auray. Intitulé « Esprits de faïence », ce rendez-vous artistique propose de remonter le temps à travers 80 statuaires sacrées en Quimper.

Montée avec la complicité d’Antoine Maigné, spécialiste et collectionneur passionné, cette exposition autour des saintes et des saints bretons aurait dû être l’évènement de l’été dernier. Mais l’Académie de musique et d’arts sacrés avait dû y renoncer en raison de la crise sanitaire. C’est donc avec une immense joie que le cloître de la basilique de Sainte-Anne-d’Auray accueillera cette année ce superbe rendez-vous avec la faïence de Quimper.

Inscrits dans le quotidien des Bretons depuis plusieurs siècles, Anne, Marie, Malo, Corentin, Efflam et bien d’autres… témoignent d’une foi profonde ancrée dans la tradition populaire à travers un riche patrimoine. Qu’ils soient saints locaux ou fondateurs, leurs effigies accompagnent les Bretons sur les chemins, les calvaires, les fontaines, mais aussi dans les foyers où ils trouvent généralement une niche pour les accueillir.

Petits saints
Petits saints et saintes dits de lit-clos, de 1930 à 1960, HB, Henriot et Keraluc, collection particulière.

Pièces rares

Auteur d’ouvrages sur la faïence sacrée de Quimper, Antoine Maigné a prêté son concours et des pièces de sa collection privée pour monter cette exposition qui s’appuie également sur plus d’une cinquantaine d’objets de la réserve du sanctuaire jamais présentés. Des pièces rares, inédites. « Cette exposition sera l’occasion de présenter des statuettes rares notamment deux « Vierge à l’Enfant », œuvres remarquables quasi identiques, signées Louis La Rosse, datées de 1733 et considérées comme les plus anciennes connues à ce jour, issues de la faïencerie de Locmaria à Quimper », souligne Xsandra Gérardin, chargée de communication et de médiation à l’Académie de musique et d’arts sacrés.

Parmi les pièces phares « Itron Varia Breiz Izel » (« Notre-Dame de Bretagne ») de Robert Micheau-Vernez et son Enfant Jésus jouant du biniou, une œuvre insolite de Robert Micheau-Vernez qui déclencha une certaine désapprobation des puristes.

Xsandra Gerardin
Xsandra Gérardin supervise actuellement le montage de l’exposition.

Chronologie

Un parcours chronologique sera proposé au visiteur qui découvrira les différentes périodes de fabrication des pièces de faïence. Il pourra se repérer grâce à deux grands panneaux explicatifs remontant le temps de la manufacture de la Grande Maison en 1699 aux créations contemporaines. Ponctuée par différents modèles de statuettes dont la taille varie de 4,4 cm pour la plus petite à plus d’un mètre pour la plus grande, l’exposition nous apprend la signification des objets et leurs destinations en fonction de leur dimension. Vierge d’accouchée dans laquelle on glissait une bougie, saint de lit clos pour protéger le foyer, sculpture décorative de plus grande taille. Elles nous dévoileront également le nom des grands créateurs des manufactures quimpéroises comme René Quillivic, Fanch Caujan, Anie Mouroux, Emile Jules Bachelet, Armel Beaufils…

Émile-Just Bachelet
Pietà, Émile-Just Bachelet, vers 1925, Henriot, collection particulière.

Pédagogie

Comme lors de la dernière exposition en 2019, ce rendez-vous aura une dimension pédagogique et permettra de découvrir cet art sacré, « que l’on ne met pas toujours en valeur », en présentant les différentes étapes de la fabrication d’une statuette en faïence et en visionnant un film d’époque datant de 1957… provenant des archives de la cinémathèque de Bretagne : un documentaire encore étonnamment d’actualité. Preuve que les traditions se transmettent depuis des siècles.

Pratique : Exposition du 3 juillet au 7 novembre, dans la Galerie du Cloître de Sainte-Anne-d’Auray.

Publié le 30/05/2021 par Véronique Le Bagousse – Le Télégramme ©