Don et dédicaces d’Anthony Graviano (le télégramme).

Anthony Graviano & Judy Datesman

Anthony Graviano et Judy Datesman, au Musée départemental breton, devant l’une des deux vitrines exposant une partie des œuvres de Paul Fouillen données par le collectionneur américain. (Le Télégramme – Jacky Hamard).

Grand collectionneur des œuvres de Paul Fouillen, Anthony Graviano était en séance de dédicaces, ce samedi après-midi, au Musée breton, pour la sortie de son livre consacré au céramiste. Une séance qui avait été précédée par un don au Musée départemental de l’essentiel de la collection privée de cet Américain vivant près de New York.

Tony Graviano est à Quimper ce week-end à l’occasion de la réunion annuelle du Quimper club international, les collectionneurs de faïence quimpéroise, présidée par Judy Datesman. Ce club existe depuis une vingtaine d’années et connaît là son troisième rassemblement à Quimper.

Depuis 25 ans, Anthony Graviano collectionne les œuvres de Paul Fouillen. Sur la centaine de pièces dont il a fait l’acquisition, il s’est surtout concentré sur la période HB allant de 1922 à 1928 pour exprimer son intérêt pour l’art déco.

« Pour Anthony Graviano, c’est une fin d’époque, il a toujours considéré que la collection devait revenir à Quimper », traduit Judy Datesman. Cette année, il a ainsi fait don de quelque 80 pièces sur la centaine de sa collection. Trente sont d’ailleurs actuellement exposées au musée. Ce don vient compléter la collection du musée consacrée au céramiste qui portait jusqu’à présent plus sur la période postérieure à HB.

Cinq cents photos en couleur

Cette fin d’époque se traduit aussi par la sortie du livre réalisé par Anthony Graviano sur le céramiste. Quatre ans de recherche lui ont permis de répertorier 300 œuvres présentant 500 photographies en couleur. Ce livre, en français et en anglais, qu’il a dédicacé ce samedi, reprend par chapitres les différents axes de la création de Paul Fouillen.

Publié le 22 septembre 2018 – Le Télégramme ©


Paul FouillenPaul Fouillen : Les Années HB Quimper / The HB Quimper Years (1922-1928)

par Tony Graviano (traduction Judy Datesman).

Edité et distribué par : jd etc – 224 pages (français et anglais)

ISBN 9782955134429 – 40 €

Plus d’informations sur le blog : paulfouillenhbquimper.blogspot.com

 

Suivez-nous sur :
error

Don de céramiques de P. Fouillen au musée (Ouest-France).

Tony Graviano & Judy Datesman

Anne Maréchal, déléguée à la culture au conseil départemental, Judy Datesman, Tony Graviano et Philippe Le Stum, conservateur en chef du patrimoine du Musée départemental breton.

Un collectionneur américain a fait don de 80 céramiques de Paul Fouillen au Musée départemental breton. Trente sont exposées.

Vendredi, le Musée départemental breton, présentait une sélection de trente pièces en faïence, réalisées par l’artiste Paul Fouillen, célèbre céramiste dont la période d’activité s’étendit de l’entre-deux-guerres à la fin des années 1950.

« Ces faïences devaient revenir en Bretagne »

Des œuvres qu’il a été possible d’exposer grâce à un homme, Tony Graviano. Collectionneur américain passionné, cet amoureux de l’Art Déco et de la culture bretonne, a rassemblé pendant vingt-cinq ans de nombreuses céramiques, créées par Fouillen, pour ensuite en offrir quatre-vingts pièces au Musée départemental breton.

« C’est un plaisir pour moi de confier une partie de ma collection au musée. J’ai toujours eu le sentiment que ces faïences recueillies au fil du temps devaient revenir en Bretagne, confie le donateur. Notamment pour les générations futures qui se doivent de connaître leur histoire. »

« C’est un don exceptionnel et historique », a réagi Philippe Le Stum, conservateur en chef du patrimoine du Musée départemental breton. « Grâce à notre ami américain, nous avons pu enrichir notre fond consacré à Paul Fouillen et surtout combler des lacunes. Désormais chaque visiteur pourra saisir l’évolution du parcours artistique du céramiste breton. »

Ce samedi, à partir de 14 h, le musée accueillera une séance de dédicaces. Tony Graviano y présentera, Paul Fouillen, les années HB-Quimper. Ouvrage réalisé en collaboration avec Judy Datesman, une commerçante et artiste américaine installée à Quimper depuis une vingtaine d’années.

Publié le 22/09/2018 par Alexandre Martel – Ouest-France ©

Suivez-nous sur :
error

Jeanne Malivel, pionnière de l’art moderne breton.

L’exposition thématique de l’année 2018 du Musée de la Faïence de Quimper sera consacrée à l’artiste Jeanne Malivel du lundi 16 avril au samedi 29 septembre 2018.


Jeanne Malivel (1895-1926)

Autoportrait de l’artiste Jeanne Malivel (1895-1926).

Jeune femme sympathique, vive et passionnée, Jeanne Malivel (1895-1926) consacra sa brève carrière à la rénovation des arts appliqués de sa Bretagne.

Gravure sur bois, broderie, mobilier, faïence, vitrail, objets du quotidien, cette touche-à-tout offrit son talent à la création d’une dynamique qui bouleversa la production artistique bretonne, alors trop académique et stéréotypée. Avec René-Yves et Suzanne Creston, elle fut le fer de lance de la création du groupe des Seiz Breur et de leur participation à l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de 1925.

Sa vision ne se cantonna pas au simple exercice de son art. La modernisation des arts appliqués fut accompagnée d’une volonté de rendre les œuvres produites accessibles à toutes les bourses. Elle tenta, avec ses idées et ses commandes, de relancer l’artisanat autour de Loudéac en proie à l’émigration vers les villes comme tout le centre Bretagne. Fauchée par la maladie, en plein bonheur, à l’âge de 31 ans, elle restera la mère d’une nouvelle génération de créateurs.

Cette première exposition, menée avec la collaboration de l’association Jeanne Malivel et de la famille de l’artiste, présente l’ensemble des aspects de son œuvre. Quelques broderies inspirées des dessins de cette femme talentueuse, réalisées par les élèves de Pascal Jaouen, mettrons en lumière toute la modernité de son œuvre.

Rendez-vous le 16 avril !

Musée de la Faïence de Quimper © – 2017.


Dans le cadre de son émission « En flânant », Roger GICQUEL rencontre le Docteur Pierre-Anne CORDIER, neveu de Jeanne MALIVEL. Ils évoquent le souvenir de cette artiste bretonne issue du mouvement « Ar Seiz Breur » (le 15 avril 1995).


La maison d’artistes de la Grande vigne à Dinan a exposé cet été les oeuvres de Jeanne Malivel et d’Yvonne Jean-Haffen. Le magazine du conseil départemental des Côtes d’Armor lui a consacré un article sous le titre : « Pionnière du renouveau artistique breton ».

Vous pouvez télécharger l’article.

Pionnière du renouveau artistique breton(Côtes d’Armor magazine n°159 – Septembre/Octobre 2017 par Laurent Le Baut).


Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site des Amis de Jeanne Malivel (lien).

Suivez-nous sur :
error

Bulletin d’information de l’association n°17 Août 2002

Brochure de 16 pages (noir et blanc, paginé) – ISBN 2-914009-11-9

Sommaire :

    • Éditorial & Actualités (p 1).

    • Les marques des grès HB de la période Art-décoJacques GLÉRANT (p 2 à 6).

    • Clôture d’enquête (Avis de recherche pour une vierge de miséricorde, cf n°13) Jacques GLÉRANT (p 7).

    • Pour la bibliothèque de l’amateur de grès et de faïences – Jacques GLÉRANT (p 8).

    • Le retour du plat du président WilsonBernard Jules VERLINGUE (p 9 à 12).

    • « Vierges et Saint en faïence de Quimper » Suite de l’article paru dans le bulletin n°16Antoine MAIGNE, Martine et Laurent CAHN et Bernard Jules VERLINGUE (p 13 à 14).

    • Une œuvre en faïence (p 15 à 16).

      Pour plus de renseignements, veuillez nous contacter.

Suivez-nous sur :
error