Au Port-musée, une expo consacrée à Pierre Abadie-Landel (Ouest-France).

Abadie-Landel
L’exposition consacrée à Pierre Abadie-Landel a été inaugurée samedi 18 mai, lors de la Nuit européenne des musées.

Artiste éclectique et membre des Seiz Breur, Pierre Abadie-Landel a beaucoup fréquenté la cité penn sardin. Le Port-musée de Douarnenez lui consacre une exposition, jusqu’au 30 juin.

Jusqu’au 30 juin 2019, le Port-musée de Douarnenez (Finistère) consacre une exposition au peintre Pierre Abadie-Landel (1896-1972). Elle a été inaugurée samedi 18 mai, lors de la Nuit des musées.

Rétrospective

Artiste éclectique et membre des Seiz Breur, Pierre Abadie-Landel a beaucoup fréquenté la cité Penn sardin. Bien que résidant à Paris, il a fait des ports du Finistère-Sud l’un de ses thèmes favoris. Cette rétrospective regroupe la diversité de l’œuvre de ce peintre et céramiste, avec un focus spécial sur Douarnenez et les faïenceries peintes pour HB à Quimper.

Jusqu’au 30 juin, dans la salle d’exposition du hall d’accueil du Port-musée. Entrée libre.

Publié le 2 juin 2019 – Ouest-France ©

Suivez-nous sur :
error

Pierre Abadie-Landel s’invite au Port-Musée (le Télégramme).

Pierre Abadie-Landel
Pierre Abadie-Landel fit des ports du Finistère sud l’un de ses thèmes favoris.

Une rétrospective de l’œuvre du peintre Pierre Abadie-Landel (1896-1972) est actuellement présentée au Port-Musée. L’exposition a été inaugurée samedi soir, dans le cadre de La nuit des musées. Artiste éclectique, Abadie-Landel fit des ports du Sud-Finistère l’un de ses thèmes favoris, en particulier Douarnenez, qu’il fréquenta 40 années durant.

Pierre Abadie-Landel

Bien que résidant à Paris, le peintre fut un temps membre des Seiz Breur (de 1923 à 1925), ce mouvement artistique précurseur de l’art celto-breton moderne qui regroupa jusqu’à soixante artistes entre les deux guerres mondiales. Certains parmi eux, mus par l’ambition de créer « un art national breton moderne », prirent l’obscur chemin du nationalisme breton, ce qui ne manqua d’entacher le mouvement des Seiz Breur.

Pratique :
À voir jusqu’au 30 juin, dans la salle d’exposition du hall d’accueil du Port-Musée, place de l’Enfer. Entrée libre.

Publié le 21 mai 2019 – Le Télégramme

Suivez-nous sur :
error

Expositions 2019 – P. Abadie-Landel, R. Micheau-Vernez, P. Moal et X. de Langlais.

Nous avons réalisé pour vous une sélection des expositions à voir à partir du mois de mai 2019.
Tous ces artistes ont travaillé pour les faïenceries quimpéroises.


Pierre Abadie-Landel (1896-1972)

  • Pierre Abadie-Landel
  • Pierre Abadie-Landel

Une rétrospective de l’œuvre du peintre Pierre Abadie-Landel (1896-1972), artiste éclectique, membre des Seiz Breur bien que résidant à Paris, qui fit des ports du Finistère sud l’un de ses thèmes favoris.

Port-musée de Douarnenez – Salle d’exposition du hall d’accueil
du 19 mai 2019 – 30 juin 2019 (ouvert de10h-12h30 / 14h-18 h)
Fermé le lundi sauf vacances scolaires, entrée libre.


Ô Couleurs ! Robert Micheau-Vernez (1907-1989)

  • Robert Micheau-Vernez Malicorne
  • Robert Micheau-Vernez Malicorne

L’exposition présente les œuvres du coloriste breton Robert Micheau-Vernez. Dessinateur, peintre, coloriste, illustrateur, céramiste et artisan de l’Art Sacré, Robert Micheau-Vernez s’est intéressé à tous les domaines de l’art.

Musée de la Faïence de Malicorne (72)
du 18 mai au 11 novembre 2019
D’avril à fin septembre, le musée est ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h (19h en juin, juillet et août). Ouvert tous les dimanches et les jours fériés
.


Exposition Paul Moal – peintures et céramiques

L’exposition réunira des huiles, des pastels, des faïences, des aquarelles et des dessins de l’artiste.

  • Paul Moal
  • Paul Moal
  • Paul Moal

Paul Moal est né en 1948 à Douarnenez. Très tôt, il est attiré par les arts plastiques. Il achète son premier matériel de peinture à l’âge de 15 ans. Il aime se rendre sur les ports d’Audierne et de Douarnenez, aller observer les peintres, nombreux à cette époque, à poser leurs chevalets sur les quais. Il n’aspire qu’à une chose : leur ressembler !

Tout naturellement, il réfléchit à suivre des études à l’école des Beaux-Arts. Mais, sur les conseils de ses professeurs et après un engagement de 3 ans dans l’Armée de l’Air, il reprend des études scientifiques à l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique de Nantes, qui lui permettent de devenir professeur de technologie au lycée du Likès à Quimper. Lors de ses temps-libres, il ne cesse de peindre dans son atelier aménagé par ses soins dans sa demeure quimpéroise. Il aime à rappeler « qu’il n’aime pas dessiner mais peindre ».

Artiste autodidacte, il s’essaie au pastel, technique moins contraignante et plus accessible que l’huile. Il teste également l’aquarelle. Pourtant, il revient toujours à ses techniques de prédilection : le pastel et la peinture à l’huile.

Depuis 2014, il expérimente le collage ; pour ce faire, il récolte des affiches, il arrache des fragments d’affiche dans les rues au gré de ses balades.

Curieux de tout, intéressé par de nombreux domaines, Paul Moal aime fréquenter les expositions et les musées, découvrir ou redécouvrir des artistes, des univers, des techniques. Il est constamment à la recherche d’inspiration, d’idées pour faire évoluer sa peinture, son art.

Dans les années 90, il commence à s’intéresser à la faïence qu’il découvre à l’atelier du Steir à Quimper. Il débute par la peinture sur céramique puis il s’essaie à la réalisation de rondes-bosses. Celles-ci deviennent de moins en moins figuratives, de moins en moins colorées au fil des années, les notions de volume et de monochromie prennent toutes leurs places.

Comme sur ses peintures, Paul Moal préfère s’attacher aux postures, aux mouvements, aux gestes qui montrent l’effort des personnages, la rudesse des métiers qu’aux détails des visages ou des vêtements. Il exécute des pièces pour la Faïencerie d’Art Breton (F.A.B) de Quimper, la Faïencerie Henriot de Quimper puis pour la Faïencerie d’Art de Malicorne (F.A.M) dans la Sarthe.

Son travail a été mis à l’honneur lors de nombreux salons et expositions : musée de la pêche de Concarneau en 2013, musée des Thoniers d’Etel en 2015, Yacht Club de France à Paris en 2016 et musée de la Faïence et de la Céramique de Malicorne en 2016, musée de la Faïence de Quimper en 2017.

Il expose en permanence à la galerie Philippe Théallet de Quimper, à la galerie Regard de Brest et à la galerie des Glaces de Nantes.

Salle des fêtes de Douarnenez
du 17 Juin au 10 Août 2019
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 15h à 18h30, entrée libre.


Xavier de Langlais (1906-1975)

Xavier de Langlais

Exposition de tableaux, gravures et dessins de Xavier de Langlais.
Sélection d’œuvres sur le thème de Surzur et ses alentours.

Médiathèque Marguerite Lohézic – Surzur (56)
du 16 juillet au 24 août 2019
Entrée libre.

Suivez-nous sur :
error

Monographie Pierre Abadie-Landel (1896-1972) – éditions ASIA.

Pour accompagner l’exposition Pierre Abadie-Landel, un catalogue est édité par ASIA (André Soubigou Impressions d’Arts), avec le soutien des villes de Trébeurden (22) et de Douarnenez (29).

Cet ouvrage présente la collection de M. Alain Rault (1942-2016), qui a constitué un ensemble important de l’artiste.

Il s’agit de la première monographie consacrée à Pierre Abadie-Landel (1896-1972). Il fut un des sept membres fondateur du mouvement Ar Seiz Breur en 1923.

Abadie-Landel - André Soubigou Impressions d'ArtsMonographie Pierre Abadie-Landel (1896-1972).
Textes de Véronique Alemany et Olivier Levasseur
Juillet 2018 – ISBN : 978-2-918202-28-8.
éditions ASIA – 72 pages – 15 euros

Il est à noter que l’exposition de Trébeurden s’achève le 26 août 2018. Elle sera présentée du 4 mai au 29 juin 2019 au Port-musée de Douarnenez.

Nous vous présentons quelques photographies de l’exposition de Trébeurden.

Pierre Abadie-Landel.

Pierre Abadie-Landel.

Pardon au pays bigouden, 1942 Huile sur panneau, 50×100.

Pierre Abadie-Landel.

Pierre Abadie-Landel.

Er Foar (la foire), assiette diam. 23,5 cm (manufacture HB).

Pierre Abadie-Landel.

Pierre Abadie-Landel.

Ar Groaz (la croix), assiette diam. 24,5 cm (manufacture HB).

Pierre Abadie-Landel.

 

Suivez-nous sur :
error

Pierre Abadie-Landel, artiste aux multiples facettes (Ouest-France).

Photo Ouest-France.

Évelyne Bourel, Gérard Tondre et Véronique Alemany exposent avec fierté le fonds Alain Rault sur Pierre Abadie-Landel.

Alain Rault, décédé il y a un an et demi, était un amateur de peinture, notamment de Pierre Abadie-Landel. Cet été, une superbe exposition rend hommage au peintre et au collectionneur, à Trébeurden.

En 2016, l’exposition « Trébeurden vu par les peintres » avait connu un vrai succès populaire. La manifestation avait été l’occasion pour les organisateurs, Véronique Alemany, Odile Guérin et Gérard Tondre, de rencontrer dans la commune des personnes conservant des œuvres d’art.
« Ce fut le cas pour Alain Rault, collectionneur éclectique mais ciblant néanmoins, depuis une dizaine d’années, ses recherches sur un artiste aux multiples facettes, Pierre Abadie-Landel », souligne Véronique Alemany.

Une découverte culturelle de premier plan

Rapidement, les trois passionnés de culture pensent à mettre en valeur et rendre public le fonds exceptionnel d’Alain Rault. « Quand nous l’avons revu, courant 2016, sa maladie avait progressé. La proposition d’une exposition et de la publication d’un ouvrage sur Abadie-Landel lui a donné une raison supplémentaire pour supporter la douleur », poursuit Véronique Alemany.

Avec l’aide de la famille d’Alain Rault, sa compagne Évelyne Bourel en tête, et le soutien de la municipalité, l’exposition a été mise en place pour cet été. L’occasion d’une découverte culturelle de premier plan : « L’exposition et l’ouvrage que nous présentons prennent sens avec notre souci de faire œuvre utile pour l’histoire de l’art, avec le respect de notre engagement moral pris auprès d’Alain. »

Fantaisie, humour

Pierre Abadie-Landel (1896-1972) est un artiste aux multiples facettes : arts plastiques, peinture, dessin, gravure, et arts appliqués, modèles pour des céramiques, textiles, costumes, jouets… « La variété de la collection d’Alain Rault permet de pressentir la personnalité de l’homme Abadie-Landel », affirme Véronique Alemany. C’est avec fantaisie, humour, drôlerie, burlesque, qu’il représente les Poilus et qu’il dessine les costumes qui animent les nuits du Montparnasse des années folles.

Quand Abadie-Landel traite des thèmes traditionnels bretons, ce n’est pas par curiosité touristique, ni par goût pour les « bretonneries » à la mode : « Il observe et vit de l’intérieur ce coin de Bretagne où il se sent chez lui. » L’abondance des œuvres collectées met en évidence deux thèmes d’inspiration chers à l’artiste tout au long de sa carrière : le monde du cirque d’une part et le pays bigouden.

Jusqu’au 26 août, de 15 h à 19 h, à la salle Dour ar Barz, à Trébeurden. Entrée gratuite.

Publié le 25/07/2018 – Ouest-France ©

Suivez-nous sur :
error