Une grande exposition de Xavier de Langlais tout l’été (Le Trégor).

Lannion ouvre cet l’été ses portes aux œuvres de Xavier de Langlais sur un thème qui lui fut cher toute son existence durant : les femmes de Bretagne.

Peinture de Xavier de Langlais
Femme en coiffe du Trégor, huile sur toile, (1947, collection privée), choisie pour être l’affiche de l’exposition Femmes de Bretagne, à la chapelle des Ursulines à Lannion.

A Lannion en 1937, le peintre, graveur et écrivain Xavier de Langlais signait l’une de ses œuvres magistrales : le chemin de croix de la chapelle du collège Saint-Joseph.

84 ans plus tard, c’est à quelques pas de cet édifice conçu par l’architecte James Bouillé, du mouvement artistique Seiz Breur, qu’une exposition importante est dédiée à l’artiste. Il fut d’ailleurs lui-même membre de ce collectif dédié au renouveau de l’art breton du début 20e.

Chemin de croix de Trémel

En Bretagne, Xavier de Langlais, né en 1906 à Sarzeau, dans le Morbihan, a signé de nombreux chemins de croix, dont celui de Trémel. Détruit par le terrible incendie de 2016, la famille expose ici ces deux originaux préservés, issus de sa collection particulière.

Anne de Bretagne - Xavier de Langlais
Anna Vreizh (Anne de Bretagne – 1930), tableau acquis récemment en salle des ventes et longtemps recherché par la famille.

Collections privées

120 œuvres de l’artiste sont aujourd’hui réunies à la chapelle des Ursulines sous la thématique chère à l’auteur : les femmes de Bretagne.

Gravures, huiles sur toiles, croquis, fusains… Toutes les palettes et l’attachement de l’artiste à sa région natale sont ici exposés, dont beaucoup pour la première fois en public, comme le confirme son fils Gaétan de Langlais :

« Les femmes de Bretagne, c’est un thème central dans l’œuvre de mon père, avec en filigrane, souvent, celui de la femme et l’enfant. Les plus belles créations étant au sein de collections privées, nous avons sollicités leurs propriétaires pour l’occasion. »
Gaétan de Langlais

Famille De Langlais à Lannion
Présents au vernissage de l’exposition Xavier de Langlais aux Ursulines à Lannion, les descendants de l’artiste : Katell de Marion et Gwendal de Collart, les petits-enfants, Gaétan et Tugdual de Langlais, les fils.

Vierge à l’enfant

Parmi ces heureux détenteurs, Thibault de Langlais, qui possède plusieurs toiles et gouaches :

« Vers 12-14 ans, j’allais voir mon grand-père dans son atelier. J’ai toujours aimé sa facture, ces couleurs riches, vives, et ces visages expressifs ».

Une œuvre toutefois provient du musée de Rennes : Vierge à l’enfant en tenue de Plougastel.

Les tableaux de mission
Autres pièces magistrales de l’exposition dédiée à Xavier de Langlais, les tableaux de mission ou taolennoù (tableau en breton) qui surplombent la salle, depuis l’entrée

Tableaux de mission

Autres pièces magistrales de l’événement, les tableaux de mission ou taolennoù (tableau en breton) qui surplombent la salle, depuis l’entrée, et jusqu’alors exposés une seule fois, en 2007, au domaine de Trévarez (Finistère).

Xavier de Langlais fut le dernier à peindre ces œuvres de commande, destinées à l’enseignement de la religion, et qui connurent un grand succès jusqu’au milieu du 20e siècle.

« Le sujet me plaît indéfiniment. Ce n’est que peu à peu que j’ai compris ce qu’il était possible de tirer de ces grandes compositions symboliques. Lutte du bien et du mal, de la vie et de la mort… ».

Xavier de Langlais

Extrait du journal de l’artiste, 1936.

Le Roman du Roi Arthur

Autre statut reconnu chez l’homme, celui d’écrivain. Thibault de Langlais se souvient avoir dévoré, enfant, Le Roman du Roi Arthur (cycle arthurien en 5 volumes, aujourd’hui réédité chez Coop Breizh).

Parmi les nombreux ouvrages, romans, pièces de théâtre, dont ceux en breton signés Langleiz, qu’il illustrait lui-même souvent par la technique du bois gravé, il est un ouvrage de référence paru en 1957 et réédité en 2021 chez Flammarion : La Technique de la peinture à l’huile. Encore aujourd’hui, c’est bible des étudiants aux Beaux-Arts, où l’auteur a par ailleurs enseigné.

Prix Xavier de Langlais à Lannion

Et si tous les ans, en automne, au Salon du livre de Carhaix, un prix Xavier de Langlais récompense un ouvrage écrit en langue bretonne, le prix 2021 sera remis ici, aux Ursulines, le 18 septembre.

Jusqu’en octobre, cette rétrospective illustre tous les goûts, techniques et talents de l’auteur. Pour Tugdual de Langlais, frère de Gaétan, « Sa vie tout entière a été une perpétuelle recherche orientée vers la perfection et la beauté. […] Une sorte de quête du Graal vers le mieux… »

Juillet – août : 7j/7, 10 h 30 à 12 h 30 et 14 h 30 à 18 h 30. Sept-octobre : du mardi au samedi 14 h – 18 h et jeudis et samedis de 10 h à 12 h 30. Entrée libre. Plus d’infos sur www.lannion.bzh/vie-culturelle/chapelle-des-ursulines, et pour l’auteur sur www.delanglais.fr et www.xavierdelanglais.bzh ; catalogue de l’exposition en vente sur place (10 €).

Publié le 11 Juillet 2021 par DK – Le Trégor ©

Les œuvres de Xavier de Langlais s’exposent tout l’été à Lannion (Le Télégramme).

Famille De Langlais à Lannion
Gaëtan et Tugdual de Langlais, fils de l’artiste ; Katell de Marion et Gwendal de Collart, petits-enfants de Xavier de Langlais.

Lannion, la chapelle des Ursulines accueille, jusqu’à l’automne, une exposition consacrée à l’artiste breton Xavier de Langlais.

L’exposition « Femmes de Bretagne », de l’artiste breton Xavier de Langlais est ouverte depuis quelques jours dans la chapelle des Ursulines, à Lannion. Peintures, gravures sur linoléum ou encore dessins au fusain y sont présentés du jusqu’au 9 octobre. À l’occasion de cette rétrospective, ses fils Gaëtan et Tugdual de Langlais, sa petite-fille Katell de Marion et son petit-fils Gwendal de Collart ont expliqué la genèse de ce projet à Lannion. « Katell était arrivée à Lannion depuis trois ans, et lorsqu’elle a dit qu’elle était la petite-fille de Xavier de Langlais, elle a été chaleureusement accueillie », explique Gwendal de Collart.

Xavier De Langlais, artiste breton aux multiples facettes

Tout au long de ses œuvres, Xavier de Langlais (1906-1975) aura fait vivre la culture bretonne. Membre du mouvement Ar Seiz Breur [« Les Sept Frères », NDLR], il défendra toute sa vie l’apprentissage et la diffusion de la langue bretonne. Aujourd’hui, son héritage est perpétué par sa famille, qui permet au public de découvrir ses productions. « Je n’ai certes pas le talent de mon père, mais je suis un de ses plus grands admirateurs », sourit Gaëtan de Langlais, le fils cadet du peintre.

tableaux de mission, Xavier de Langlais
Trois « tableaux de mission » peints par Xavier de Langlais entre 1938 et 1945.

Des œuvres inédites et riches d’anecdotes

L’exposition « Femmes de Bretagne » couvre une période allant de 1923 à 1975, année du décès de l’artiste. Entre gravures sur bois, peintures à l’huile et croquis, les œuvres de Xavier de Langlais présentent toutes des femmes bretonnes. Beaucoup de tableaux de l’exposition sont inédits et proviennent de collections privées. « J’ai eu la chance de retrouver l’une de ces toiles dans une salle de ventes à Rennes, il y a environ un mois de cela ! », rit Gaëtan de Langlais en désignant une peinture d’Anne de Bretagne.

Exposition Xavier de Langlais
L’exposition « Femmes de Bretagne » présente 120 œuvres de Xavier De Langlais, du 3 juillet au 9 octobre prochain.

Cataloguer toutes les œuvres de leur aïeul est une quête permanente

Les descendants de l’artiste mettent en valeur leur quête des œuvres estampillées « de Langlais ». Son petit-fils Gwendal de Collart s’attelle ainsi à recenser les productions du peintre dans un « catalogue raisonné » disponible en ligne. « Je retrace l’historique de ses tableaux et gravures, que je retrouve aussi grâce aux connaissances de mon oncle. » « C’est une quête permanente », complète Gaëtan de Langlais. « Mais les œuvres d’art bretonnes sont généralement vendues à des sympathisants de la Bretagne, ce qui facilite les recherches », sourit-il.

L’exposition est aussi l’occasion pour la famille de l’artiste de faire connaître le Prix Langlais. Créé par Annick de Langlais, sa femme, il récompense chaque année depuis 75 ans un ouvrage écrit en langue bretonne. La cérémonie de 2021 se tiendra justement à Lannion, le 18 septembre.

Pratique : À la chapelle des Ursulines, jusqu’au 9 octobre, les mardi, mercredi et vendredi, entre 14 h et 18 h ; les jeudis et samedis, de 10 h à 12 h 30, puis de 14 h à 18 h.

Publié le 10 juillet 2021 par Quentin-Mathéo Pihour – Le Télégramme ©

Hommage à l’artiste breton Xavier de Langlais cet été (Le Trégor).

Le grand artiste breton Xavier de Langlais sera à l’honneur lors d’une grande rétrospective prévue à Lannion du 3 juillet au 9 octobre.

Xavier de Langlais peinture
Des femmes de Xavier de Langlais à son œuvre religieuse, des facettes de son œuvre à découvrir prochainement à Lannion.

La chapelle des Ursulines, à Lannion, va accueillir une rétrospective du grand artiste breton Xavier de Langlais, qui a notamment signé à Lannion la décoration de la chapelle du collège Saint-Joseph. Du 3 juillet au 9 octobre, l’occasion de découvrir d’autres facettes de son œuvre.

Chapelle du collège Saint-Joseph
Xavier de Langlais a notamment signé à Lannion la décoration de la chapelle du collège Saint-Joseph.

Peintre, graveur mais aussi écrivain, ce grand artiste breton a beaucoup travaillé dans les Côtes-d’Armor et laissé son empreinte à Lannion.

Pour lui rendre hommage, pas moins de 60 m linéaires vont éclairer différentes facettes de son expression. Une rare occasion de découvrir et admirer des œuvres rassemblées avec le concours de ses descendants, dont sa petite-fille Katell, qui réside à Lannion.

Femmes de Bretagne

Huiles sur toile, esquisses à la gouache ou au fusain, croquis à la mine de plomb, gravures sur linoléum, lithos : « Langleiz » – comme il signait dans sa forme bretonnante – a magnifié les Bretonnes en coiffe de Ouessant, de Sein, du pays vannetais ou encore de Guingamp (à l’affiche de cette exposition).

Xavier de Langlais peinture
Xavier de Langlais a signé des portraits de femmes à l’enfant.

Maternités

Femmes toujours avec une série de portraits de femmes à l’enfant. « Là aussi les techniques sont variées et permettent de voir les étapes de travail de l’artiste avant la réalisation de l’huile sur toile qui est le travail le plus abouti ».

Seiz Breur

Aux côtés de Jeanne Malivel, de René-Yves Creston ou encore des Trégorrois James Bouillé et Joseph Savina, Xavier de Langlais fut un des hérauts des Seiz Breur (les Sept frères), mouvement qui illustra à compter de 1927 un véritable renouveau artistique breton. Dans le courant de l’art nouveau, une dynamique de recherche d’un nouvel art breton et d’expression celtique. En témoignent ses gravures et son investissement dans la défense de la langue bretonne.

Timbre langue bretonne
L’artiste s’est investi dans la défense de la langue bretonne.

Œuvres religieuses en Côtes-d’Armor

C’est une étape incontournable lors de Journées du patrimoine, mais aussi l’écrin des concerts de la Manécanterie des Petits chanteurs de Lannion : la chapelle du collège Saint-Joseph de Lannion (1936) reflète au même titre que ses décors briochins l’élévation et la dimension monumentale de son œuvre religieuse.

Peinture Chapelle du collège Saint-Joseph à Lannion
Chapelle du collège Saint-Joseph à Lannion. L’œuvre religieuse de Xavier de Langlais est remarquable.

Au sein des Seiz Breur et de l’Atelier breton d’art chrétien, la collaboration étroite de Xavier de Langlais avec l’architecte de la chapelle Saint-Joseph, James Bouillé, nous a laissé un chemin de croix qui en fait tout le tour et la décoration impressionnante du choeur (9 mètres de haut). Dans le Trégor, il a aussi signé le chemin de croix de Trémel.

Pour en savoir plus : http://www.delanglais.fr et www.xavierdelanglais.bzh

Publié le 16 Mai 2021 – Le Trégor ©

Les femmes de Xavier de Langlais exposées à Lannion (Le Télegramme).

Du 3 juillet au 9 octobre, la chapelle des Ursulines de Lannion accueillera une exposition d’œuvres de Xavier de Langlais, intitulée Femmes de Bretagne.

Xavier de Langlais
À Lannion, Xavier de Langlais a peint la fresque représentant La Vierge et l’Enfant, assis sur ses genoux, donnant la main à Saint-Joseph, à la chapelle du collège Saint-Joseph – Bossuet.

Né à Sarzeau dans le Morbihan, Xavier de Langlais (1906-1975), écrivain, professeur à l’École des Beaux-Arts de Rennes, mais aussi et surtout peintre, a consacré sa vie à l’art et à la Bretagne. Son œuvre picturale est extrêmement variée, tant religieuse que profane. À Lannion, l’artiste est connu parce qu’il est l’auteur de magnifiques peintures murales religieuses dans la chapelle du collège Saint-Joseph. Sa fresque du chœur, datant de 1936-1937, présente La Vierge et l’Enfant, assis sur ses genoux, donnant la main à Saint-Joseph.

L’héritage familial

Sa petite-fille Katell de Marion vit à Lannion depuis quelques années. Elle a eu envie, avec sa famille, d’y proposer un événement spécial consacré à son aïeul.

Xavier de Langlais
Les quatre enfants de Xavier de Langlais défendent ardemment l’œuvre de leur père.

C’est ainsi que la Ville rendra hommage à cet artiste avec une grande exposition, du 3 juillet au 9 octobre, à la chapelle des Ursulines. Ce vaste espace accueillera une partie de l’œuvre de Xavier de Langlais autour de plusieurs thèmes chers à l’artiste. Au fil des tableaux, on y découvrira quatre séries.

Portraits et maternité

Femmes de Bretagne, qui donne son nom à l’exposition, montre des portraits de Bretonnes en coiffe d’Ouessant, de l’île de Sein, du pays Vannetais ou encore de Guingamp. C’est cette dernière qui a été choisie pour l’affiche. Il s’agit d’huiles sur toile, des esquisses à la gouache ou au fusain, des croquis à la mine de plomb, des lithographies. « L’œuvre est multiple et variée », soulignent ses descendants, à l’origine du projet.

Un autre thème est décliné autour de la gent féminine, qui le rejoint et le complète avec des portraits de femmes à l’enfant. Dans « Maternités », là aussi, les techniques graphiques sont diverses et permettent de voir par étapes le travail de Xavier de Langlais avant la réalisation de l’huile sur toile, qui est le travail le plus abouti.

Le militant breton

Autre angle de vue, autour du mouvement des Seiz Breur et du renouveau artistique. L’artiste a rejoint ce mouvement créé en 1927 par Jeanne Malivel et René-Yves Creston. Dans cette dynamique de recherche d’un nouvel art typiquement breton et d’expression celtique dans le courant de l’art nouveau, il s’essaye à la gravure sur bois puis sur linoléum et le militant qu’il est illustre la défense de la langue bretonne.

Enfin, au sein des Seiz Breur et de l’atelier breton d’art chrétien, Xavier de Langlais a notamment réalisé les chemins de croix de Trémel ; Trézélan et Plounévez-Quintin et décoré la crypte au grand séminaire de Saint-Brieuc.

L’hommage à la Sainte-Famille

Mais surtout, le peintre travaille étroitement avec James Bouillé, l’architecte de la chapelle du collège Saint-Joseph à Lannion. Il y a réalisé la décoration d’un grand chemin de croix qui fait tout le tour de la chapelle et la décoration impressionnante du chœur qui fait 9 mètres de haut avec l’hommage des scouts à la Sainte-Famille.

Publié le 3 mai 2021 – Le Télégramme ©