Livres parus en 2022 – Porquier-Beau, ville de Quimper et Géo-Fourrier.

Nous vous présentons quelques ouvrages publiés ces derniers mois. Ils ont tous pour point commun de valoriser le travail des manufactures quimpéroises.


Porquier-Beau – le roman familial des faïenciers bretons (Christiane Massonnet)

À l’occasion de la grande exposition inaugurée en avril 2022 des Merveilles de la faïencerie Porquier-Beau au Musée de la Faïence de Quimper, Christiane Massonnet nous présente un essai mémoriel passionnant sur les faïenciers Porquier, famille de la mère de son époux.
À travers ses souvenirs personnels de Tante Odette Porquier, dans sa vieille maison de Locmaria au jardin paradisiaque, l’histoire des faïenciers de la Rue Basse, devenue Rue Jean-Baptiste Bousquet, se déroule, vivante, à travers deux siècles foisonnants.
Historienne de l’art et plasticienne, c’est de l’intérieur que l’autrice évoque Alfred Beau, ce génial artiste touche-à-tout qui a mené au sommet l’art de la faïence. Elle sait mettre de la chair à cette évocation agrémentée de nombreuses illustrations.

Porquier-Beau - Christiane Massonnet
Porquier-Beau – le roman familial des faïenciers bretons (Christiane Massonnet)

Porquier-Beau – le roman familial des faïenciers bretons
Christiane Massonnet
éditions Le Pontille – 74 pages
ISBN : 978-2-9566402-3-3 – tarif 17 € – Paru en 2022.


Quimper – Histoire et Patrimoine (Jean-Yves Le Lan)

Irrésistible, éblouissante, culturelle, autant de qualificatifs qui désignent à la perfection la capitale de la Cornouaille. Implanté au confluent de quatre rivières, Quimper n’est pas une ville de passage mais une ville où l’on vient. Labellisée Ville d’art et d’histoire, la cité présente un patrimoine architectural d’exception. De la cathédrale Saint-Corentin aux demeures des XVIe et XVIIe siècles qui côtoient les remparts, l’histoire est ici à portée de regard. Témoignage d’un savoir-faire ancestral, les maisons à pans de bois font la fierté des habitants. En sortant de la ville close, rejoignez les quais de l’Odet et, plus particulièrement, le quartier de Locmaria, là où sont installées depuis le XVIIIe siècle les fameuses faïenceries. Son église romane, son prieuré et son jardin, son musée valent le détour. Vous faire découvrir la ville de Quimper à travers des flâneries, tel est le but que s’est fixé Jean-Yves Le Lan dans son nouvel ouvrage. Pour chaque promenade, il met en avant les points d’intérêts historiques et culturels visibles sur le parcours.

Quimper - Jean-Yves Le Lan
Quimper – Histoire et Patrimoine (Jean-Yves Le Lan)

Quimper – Histoire et Patrimoine
Jean-Yves Le Lan
éditions Sutton – Relié – format : 21 x 27 cm – 176 pages
ISBN : 978-2-8138-1454-8 – tarif 25 € – Paru le 17 mars 2022


Géo-Fourrier – Voyageur et Maître des Arts Décoratifs (Lucile Trunel)

Réalisé dans le cadre d’une exposition à la bibliothèque Forney de la ville de Paris au printemps 2022, ASIA Editeur a conçu en collaboration, et édité ce livre de 160 pages.
Il retrace la vie et l’œuvre de Geo-Fourrier, de la découverte des Arts du Japon, par les Arts décoratifs, ses différents voyages, ses magnifiques pochoirs, jusqu’à ses créations publicitaires, ou ses céramiques.
De nombreuses illustrations de son magnifique travail accompagnent de riches textes.

Géo-Fourrier - Lucile Trunel
Géo-Fourrier – Voyageur et Maître des Arts Décoratifs (Lucile Trunel)

Géo-Fourrier – Voyageur et Maître des Arts Décoratifs
Lucile Trunel
éditions ASIA (André Soubigou)
ISBN : 978-2-918202-36-3 – tarif 30 € – Paru en février 2022.

Publié le 16 avril 2022

Géo Fourrier – Entre Japon et Bretagne (Tébéo).

Le collectionneur et éditeur André Soubigou présente les œuvres de Géo-Fourrier, exposées toute l’année au Musée de la carte postale de Baud (56).
L’exposition est intitulée : « Entre Japon et Bretagne ».

Publié le 12 avril 2022 – Tébéo ©

Le peintre voyageur Geo-Fourrier, amoureux de la Bretagne, exposé à Paris (Bretons magazine).

La bibliothèque Forney à Paris, expose à compter du 22 mars 2022 les œuvres du peintre Nicolas Georges Fourrier. Lyonnais d’origine, l’artiste, passionné par les arts japonais, s’est aussi laissé inspiré par la Bretagne. La découverte du pays Bigouden, son pays de cœur, remonte aux années 1924-1926.

Géo-Fourrier - Barque de pêcheur
Barque de pêcheur sur le Bosphore, 1923. (Détail) – GEO-FOURRIER

Traits incisifs, couleurs éclatantes et réalisme sans concession : de l’Afrique équatoriale au Maroc et à la Bretagne, le regard d’ethnographe de Geo-Fourrier, Nicolas Georges Fourrier de son vrai nom (1898-1966), saisit avec empathie les visages et les corps au travail.

Géo-Fourrier - Portrait
Portrait de Geo-Fourrier.

Influencé par le japonisme et les plus grands graveurs, le peintre se distingue par un art du détail et un sens aigu de la couleur.

Géo-Fourrier - Brûleuse de goémon
La Brûleuse de goémon, 1940 – GEO-FOURRIER

La Bretagne, de Pont-Aven au Pays Bigouden, en passant par le Trégor, est souvent convoquée par cet artiste-voyageur singulier.

Géo-Fourrier - brûleur de goémon
Notre-Dame-de-la-Joie (le brûleur de goémon), 1936 – GEO-FOURRIER
Géo-Fourrier - Bigoudène et enfant
Petit pochoir, Bigoudène et enfant, vers 1950 – GEO-FOURRIER
Géo-Fourrier - village
Petit pochoir, village, vers 1950 – GEO-FOURRIER

Il choisit de s’y installer à partir de 1928, sans cesser pour autant d’arpenter le continent africain et les régions françaises, faisant connaître son talent jusqu’aux États-Unis.

Géo-Fourrier - Fort Archambault
Fort Archambault, 1943 – GEO-FOURRIER
Géo-Fourrier - Marchand
Marchand, homme en blanc et bleu, 1930 – GEO-FOURRIER

À la fin de sa vie, les choses se compliquent et Geo-Fourrier doit vendre ses œuvres au pied du phare d’Eckmühl pour pouvoir vivre de son art. De santé fragile, il décède à Quimper à l’âge de 68 ans.

Une exposition la bibliothèque Forney à Paris

200 dessins, gravures, pochoirs, cartes postales, céramiques, photographies et correspondances sont à découvrir au fil de l’exposition « Geo-Fourrier, voyageur et maître des arts décoratifs » à la bibliothèque Forney à Paris, du 22 mars.

« Geo-Fourrier, voyageur et maître des arts décoratifs » à la bibliothèque Forney à Paris, du 22 mars au 16 juillet 2022.

Publié le 9 mars 2022 – Ouest-France Bretons magazine ©

Carnet de 32 dessins de Georges Géo-Fourrier (France 3 Bretagne).

Le Musée départemental breton a réalisé récemment l’acquisition d’un carnet de 32 dessins de Georges Géo-Fourrier (1898-1966), daté de 1925.
Catherine Troprès (attachée de conservation au Musée) présente le travail de l’artiste.
Il est à souligner que l’association des Amis du Musée a participé à cet achat.

Publié le 4 juin 2021 – France 3 Bretagne ©