Le Musée de la faïence fête son 30e anniversaire (Côté Quimper).

Côté Quimper, les 30 ans du Musée

Week-end très festif, samedi 4 et dimanche 5 septembre à Quimper, pour les 30 ans du Musée de la faïence. Au programme : une exposition, des ateliers, des rencontres et la réalisation participative d’une œuvre commémorative…

œuvre commémorative
Pour ses 30 ans, le Musée de la faïence lance la création d’une œuvre commémorative.

Le Musée de la faïence de Quimper présente en une collection unique toute l’histoire de la faïencerie des origines à nos jours. Pour cela, l’établissement s’appuie sur un fonds exceptionnel d’archives et de pièces. Il ne cesse de continuer à l’enrichir grâce à un fonds de dotation, créé il y a 10 ans.
Depuis 30 ans, le musée se renouvelle de saison en saison pour proposer des expositions à thème. Ainsi, cette année, l’exposition thématique est consacrée à la faïencerie Keraluc.

Rencontre avec Kathy Le Vavasseur

Ce week-end, les visiteurs pourront découvrir l’exposition temporaire des œuvres de Kathy Le Vavasseur. L’artiste sera présente pour une rencontre privilégiée où elle commentera ses œuvres. Rendez-vous samedi et dimanche à 11 h. « Ce sont des formes qui s’entrelacent, qui se rejoignent, qui se séparent. » Elle présente une grande variété de pièces comme l’aboutissement d’années de recherches, d’expérimentations, d’échecs aussi avant de réussir la prouesse technique de ses assemblages. Son œuvre résolument contemporaine pousse la matière jusqu’à ses possibilités les plus extrêmes. À voir absolument. Samedi et dimanche, à 14 h et 16 h, les plus créatifs pourront suivre un atelier Totem sous la houlette de Kathy Le Vavasseur (durée : 1 h. Tarif : 20 euros). « Les participants travailleront les tout derniers biscuits et pièces récupérés à la faïencerie Fouillen. Ils repartiront avec leur totem assemblé et décoré par leurs soins », explique Jérémy Varoquier, du Musée de la faïence.

Œuvre commémorative

Tout au long du week-end, les visiteurs sont invités à laisser un petit mot sur des soucoupes, elles aussi récupérées dans l’atelier Fouillen. Elles seront ensuite assemblées et accrochées pour former un grand panneau commémoratif.Il sera également possible d’acquérir l’une des 100 gravures numérotées et signées de l’artiste Olivier Lapicque. Celui-ci associe dans un graphisme épuré, le nom de toutes les faïenceries quimpéroises.
Enfin, le Musée de la faïence tiendra un stand au Festival de la céramique (lire aussi ci-dessous), place du Stivel. À noter que samedi midi, l’équipe du musée mettra en lumière une œuvre artistique en lui remettant un prix. Celle-ci sera par la suite présentée dans ses vitrines. Originalité, diversité… Ce programme devrait séduire tous les amoureux de la faïence, quel que soit leur âge ! Bon anniversaire cher musée !

renseignements : 02 98 90 12 72.
Pass sanitaire obligatoire.

Publié le 1er septembre 2021 par Florence de Massol – Côté Quimper ©


32 créateurs au 9e Festival de la céramique

Armel Hédé
Céramique d’Armel Hédé.

Trente-deux céramistes participent au 9e Festival de la céramique, samedi 4 et dimanche 5 septembre. Trente-deux céramistes, c’est autant d’univers singuliers qui s’offrent au regard des visiteurs. Ce rendez-vous est l’occasion de s’émerveiller sur les possibilités infinies de cette matière aussi naturelle qu’authentique.

Le visiteur découvrira des porcelaines, des faïences mais aussi des sculptures et instruments de musique. La modernité de la céramique, c’est aussi l’atout de la pièce unique faite main. Les artisans et artistes présenteront leur travail et savoir-faire.Une expo-concours propose à chacun de voter pour la pièce de son choix. Des ateliers-découverte permettront de s’initier au modelage. Un Café céramique, sur la place, permettra de choisir sa boisson mais surtout le contenant : des bols ou tasses faits main. Le public verra aussi les céramistes s’affronter à tour de rôle. Dextérité et savoir-faire font de ce spectacle un rendez-vous unique et convivial.

Armel Hédé est l’invité d’honneur du festival. Ses pièces d’un raffinement délicat méritent largement le détour. La forme, les cou-leurs, le motif conjuguent la subtilité et la force en une harmonie intemporelle.

Samedi 4 et dimanche 5 septembre, de 10 h à 19 h, place du Stivel. Entrée Libre.

Florence de Massol


Livre – Yvon Le Douget en dédicace

Yvon Le Douget

Au Festival de la céramique ce week-end, le Musée départemental breton accueille sur son stand Yvon Le Douget, auteur du livre Céramiste de Grand Feu. L’ouvrage retrace son parcours. On y découvre l’aboutissement d’une vie de travail, de recherches et d’échecs pour faire fusionner la terre et l’émail.

L’artiste n’a de cesse de jouer avec le feu ! Le céramiste se plie au rythme des saisons afin de choisir ses végétaux (feuilles, bois…). Chacun distille à la cuisson son lot de minéraux comme autant de prémices à des glaçures spectaculaires. Yvon Le Douget aime partager et sait raconter avec simplicité la chimie complexe qui s’orchestre dans la chaleur du four.

On lui doit enfin d’avoir retrouvé un savoir-faire millénaire né en Chine comparable à la « prouesse d’un magicien qui éternise des feuilles d’arbres dans les pots » selon le maître céramiste, Daniel de Montmollin.

L’atelier d’Yvon Le Douget se trouve 99 route de Mestrézec à Fouesnant.

Les 30 ans du Musée & le Festival de la Céramique de Quimper, le 4 & 5 septembre 2021.

Le Musée de la Faïence de Quimper a 30 ans. Il a ouvert ses portes en juin 1991. Il propose un week-end de festivités, le 4 & 5 septembre 2021.

Kathy Le Vavasseur

Une exposition de la plasticienne : Kathy Le Vavasseur sera présentée à cette occasion. Elle est intitulée « Stratum super Stratum ». Elle sera visible du 4 au 19 septembre au Musée.
Enfin, une œuvre commémorative se composera sous vos yeux. Le programme détaillé est consultable sur le site internet du Musée (lien).

Festival de la Céramique 2021

La 9ème édition du Festival de la Céramique de Quimper se déroulera le week-end du 4 et 5 septembre 2021. L’événement est organisé par l’association Quimper Céramique et il se tient sur la place du Stivel à Locmaria.

Stand de l'association

Notre association est partenaire de ce festival. Les bénévoles tiendront un stand durant ces 2 jours. Nous pourrez acheter nos publications et adhérer.
Le Musée de la Faïence décernera son 3ème prix. Pour rappel, c’est Mathieu Casseau qui avait remporté ce prix en 2019 et Jeanne Sarah Bellaiche, l’année dernière.

Association des Amis du Musée & de la Faïence de Quimper ©

Un anniversaire plein de promesses au Musée de la faïence de Quimper (Le Télégramme).

Jérémy Varoquier
Jérémy Varoquier, prépare l’œuvre collective qui témoignera de ce 30e anniversaire.

Le Musée de la faïence, à Quimper, fêtera son trentième anniversaire, les 4 et 5 septembre. Invitée spéciale, Kathy Le Vavasseur, céramiste plasticienne, proposera une exposition d’une grande originalité. Elle animera des ateliers Totem et invitera le public à participer à la confection d’une œuvre commémorative.

Pour fêter les 30 ans du Musée de la faïence, à Quimper, les 4 et 5 septembre, Olivier Lapicque, graveur décorateur, a confectionné une affiche commémorative sur laquelle figurent les noms des différentes faïenceries qui ont fait, au long des siècles, évoluer l’art de la faïence à Quimper : Henriot, Fouillen, Porquier, Beau, Keraluc… Depuis 300 ans, les artistes n’ont cessé d’innover, de créer des décors, des pièces originales, collant à leur époque. Le Musée de la faïence en possède 500 dont certaines sont uniques. À la fin des années 1800, naît le style Quimper, emblème de la ville. Désormais, le petit breton est partout. En visitant le musée, on s’aperçoit de la richesse des formes, des couleurs, on est ici très loin du bol à oreilles qui résume pour certains la faïence bretonne.

« Kathy Le Vavasseur, une artiste d’aujourd’hui »

« Nous avons voulu, pour fêter dignement cet anniversaire, convier une artiste d’aujourd’hui à montrer et expliquer son œuvre », confie Jérémy Varoquier, assistant principal au musée. « Kathy Le Vavasseur est une artiste plasticienne, issue d’une triple culture : vietnamienne, italienne et française, s’inspire de ses multiples influences. Elle aime façonner de fines couches de terre qu’elle empile pour en faire de vivants rubans de tailles, de couleurs différentes. Au musée, elle disposera ces œuvres dans diverses pièces et l’une d’elles, conséquente, trouvera sa place dans la salle jouxtant l’Odet. Ce n’est pas un hasard !!! », avoue-t-il.

Rencontres et ateliers Totems

« Mes créations s’inspirent de la magie de la lumière sur les eaux des fleuves. Les eaux du Mékong ne sont jamais très loin de mes pensées », explique l’artiste qui reviendra sur ses créations, sur ses sources d’inspiration lors des rencontres prévues les 4 et 5 septembre (sur réservation). Entre 14 h et 15 h, elle animera des ateliers Totems au cours desquels elle empilera des pièces pour construire des œuvres inattendues. Huit participants pourront, à leur tour, construire leur propre totem (sur réservation). En passant, les visiteurs pourront aussi participer à une œuvre collective, véritable témoignage de cet anniversaire.

Le Musée de la faïence exposera les œuvres de Kathy Le Vavasseur du 4 au 19 septembre. Tout près, place du Stivel, le Festival de la céramique se tiendra les 4 et 5 septembre.
Pratique

Renseignements et réservations au 02 98 90 12 72, par mél. mfq4@musée-faience-quimper.com ou sur le site : www.musee-faience-quimper.com. Passe sanitaire exigé pour entrer au musée. Réservation obligatoire avant le 2 septembre.

Publié le 22 août 2021 – Le Télégramme ©

Les dames de Jeanne-Sarah Bellaiche rentrent au musée (Le Télégramme).

Jeanne-Sarah Bellaiche
Jeanne-Sarah Bellaiche, céramiste (le Télégramme).

Jeanne-Sarah Bellaiche a remporté ce week-end le prix du Musée de la faïence au Festival Céramique Quimper. Ce sont ces « Madame » qui ont séduit le jury de spécialistes. Installée à Pleyben, Jeanne-Sarah travaille le grès. « La série des « Madame » représente un féminin en mouvement, explique-t-elle. Je l’ai commencée en 2014. J’apporte un soin particulier au visage pour donner une expression positive. J’ai commencé une nouvelle série, « Les Guerrières », qui montrent un féminin plus combatif, et peut-être plus intime ». La sculpture rentrera dans la collection permanente du musée quimpérois.

Publié le 6 septembre 2020 par Ronan Larvor – Le Télégramme ©


Hervé Maupin, président du fonds de dotation du Musée de la Faïence de Quimper décernait pour la seconde année un prix. La lauréate est Jeanne-Sarah Bellaiche, céramiste à Pleyben.

Philippe Théallet, président des Amis du Musée départemental breton remettait à Matthieu Robert, un prix dans la catégorie « pièces usuelles ».

Jury du prix 2020
Le jury du prix du Musée délibère.
Palmarès 2020
De gauche à droite, Jean-Yves VERLINGUE (fondateur du Musée de la faïence de Quimper), Isabelle ASSIH (maire de Quimper), Valérie DURRWELL (chargée de l’attractivité, du commerce et des métiers d’art), Jeanne-Sarah BELLAICHE (prix du Musée 2020), Matthieu ROBERT (prix des Amis du Musée départemental breton) et Valérie HUET MORINIERE (chargée du centre-ville, de la végétalisation et du patrimoine).

Association des Amis du Musée & de la Faïence de Quimper ©

Deux rendez-vous au Musée de la faïence pour « limiter la casse » (Le Télégramme).

Jérémy Varoquier
Jérémy Varoquier, assistant de Bernard Verlingue, se démène pour bien finir la saison qui s’achèvera le 26 septembre.

Jérémy Varoquier croise les doigts. Il reste une vingtaine de jours au Musée de la faïence pour limiter la casse cette saison. Deux événements devraient drainer les visiteurs sur le site mais la fréquentation ce début septembre est bien en deçà de l’habitude. « Nous avons fait – 80 % en mai, – 50 % en juin, juillet a été dans la moyenne et août juste un peu dessous. Septembre s’annonce très calme ». L’assistant du conservateur Bernard Verlingue, absent depuis l’été 2019 pour des raisons de santé, se démène pour tenir le musée avec une personne à temps partiel à l’accueil et l’appui de bénévoles. « C’est fatigant, nous n’avons aucun repère, dit-il. La billetterie représente un tiers de notre budget. Je pense que nous aurons un manque de 40 % cette année. Les deux autres tiers viennent de mécènes. Et nous ne savons pas non plus comment ils auront passé la crise sanitaire ».

Festival de la céramique ce week-end

Le musée doit fermer le 26 septembre pour six mois. Jérémy Varoquier compte donc sur le Festival de la céramique, dont il est partenaire ce week-end, pour attirer le public. « Nous serons ouverts samedi et dimanche, de 10 h à 18 h, explique-t-il. L’entrée sera gratuite pour tout achat sur le festival. Il y aura un stand des Amis du musée avec vente de catalogues, qui donnera aussi le droit à l’entrée gratuite au musée ». Comme l’an passé, un Prix du Musée de la faïence (500 €) sera décerné par un jury à une œuvre sculptée présentée au festival. Un autre prix sera décerné par le Musée breton pour une pièce utilitaire.

« Il y a une nouvelle génération qui peut être intéressée par ce travail de la terre, propre, historique, patrimonial et très créatif ».

Journées du patrimoine

Le deuxième rendez-vous du Musée est donné pour les Journées du patrimoine, les 19 et 20 septembre. Cette fois, l’entrée sera gratuite tout le week-end. « Nous voulons resensibiliser le public local à la faïence, dit Jérémy Varoquier. Il y a une nouvelle génération qui peut être intéressée par ce travail de la terre, propre, historique, patrimonial et très créatif ». Des visites guidées gratuites seront proposées sur réservation.

Le musée fermera quelques jours plus tard, avant une reprise en avril 2021 pour une saison pleine d’inconnues qui sera aussi celle du 30e anniversaire.

Publié le 4 septembre 2020 par Ronan Larvor – Le Télégramme ©