À Quimper, la faïencerie Keraluc et ses artistes mis à l’honneur au musée (Ouest-France).

Le musée de la faïence, à Quimper, a rouvert lundi 11 mai 2020. À découvrir, un pan de l’histoire locale : la faïencerie Keraluc et ses premiers artistes.

 Jérémy Varoquier
Jérémy Varoquier, assistant principal au musée de la faïence à Quimper, présente la nouvelle expo temporaire (jusqu’au 26 septembre 2020 minimum) : Keraluc, une faïencerie au service des artistes.

À Quimper, le musée de la faïence devait rouvrir le 3 avril ; il a finalement ouvert ses portes le 11 mai 2020, avec une nouvelle exposition temporaire : Keraluc, une faïencerie au service des artistes. Keraluc ? « Il s’agit de la dernière faïencerie créée à Quimper, par Victor Lucas, au sortir de la Seconde Guerre mondiale », rappelle Jérémy Varoquier, assistant principal au musée. Ingénieur, artiste et chef d’entreprise, Victor Lucas a vu le jour dans l’actuel quartier du Frugy.

Des pièces uniques

Cette nouvelle exposition rassemble environ 150 œuvres, dont une grande majorité sont uniques n’ont jamais, ou presque, été exposées. Comme ce jeu d’échecs, créé par Luc-Marie Bayle et Victor Lucas, qui n’a été exposé qu’une fois en septembre 1949 au premier salon des céramistes d’art de France dont les pièces sont en forme d’animaux des régions polaires.

On y retrouve aussi des créations de l’artiste Pierre Toulhoat, des assiettes du dessinateur humoristique Yvain, du dessinateur et graphiste Jos Le Corre, des panneaux de terre chamottée d’André L’Helguen, des peintures de René Quéré et de Xavier Krebs. Ces artistes ont ainsi pu créer « avec une grande liberté de tons et d’expressions », ajoute Jérémy Varoquier.

Jusqu’au 26 septembre minimum. Ouvert du lundi au samedi, de 10 h à 18 h ; visite commentée le samedi à 15 h 30 (six personnes maximum). Tarifs : 5 € (adulte) ; 4 € (18-25 ans) ; 3 € (enfant). Le musée de la faïence se visite selon un sens unique de circulation ; les règles de distanciation sociale y sont appliquées, le port du masque obligatoire. Du gel hydroalcoolique est à disposition à l’entrée et pour la consultation des ouvrages en boutique.

Publié le 14 mai 2020 par Rose-Marie DUGUEN – Ouest-France ©

Suivez-nous sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.