Morlaix – Enchères exceptionnelles de Faïence de Quimper (Ouest-France)

L’hôtel des ventes de Morlaix organise ce mardi 4 juillet après-midi des enchères de faïences de la manufacture de Quimper. Certaines pièces remarquables sont estimées jusqu’à 20 000 €.

« L’idée de cette vente c’est de valoriser l’identité de la région », annonce François Dupont, commissaire-priseur de l’hôtel des ventes de Morlaix. Plus de 400 objets et meubles, dont la plupart proviennent de la manufacture de Quimper seront ce mardi après-midi (à partir de 14h30) mis aux enchères. Les acquéreurs potentiels pourront découvrir des pièces en grès et faïence exceptionnelles. « Cela faisait une dizaine d’années qu’on n’avait pas vu autant d’objets de qualité » remarque François Dupont.

Vases Odetta, sujets en grès et assiettes en faïence, les estimations vont de 10 à 15 € pour les plus petites pièces et jusqu’à 20 000 € pour les objets les plus rares.

Morlaix


Photo : Plus de 400 objets et meubles de Bretagne seront mis aux enchères ce mardi après-midi à l’hôtel de ventes de Morlaix, dont plusieurs faïences et grès de la manufacture de Quimper. | Ouest-France

Parmi les pièces d’exception, des sujets en grès et faïence de Georges Robin, un sculpteur breton de la première moitié du XXe siècle. Les estimations vont de 2 800 à 3 200 € pour la femme en prière, à 6 000 à 7 000 euros pour la Paludière en bêche. Plusieurs vases de René Beauclair sont également mis aux enchères, notamment un très grand vase tronconique estimé entre 12 000 et 15 000 €.

La pièce la plus chère est le buste d’une femme du Fouta Djallon en grès et rehaut d’or, un tirage de l’époque de l’Exposition coloniale de 1931 estimé entre 15 000 et 20 000 €.

Pauline LE MORLEC

Publié le 04/07/2016 – © Ouest-France

Suivez-nous sur :