Le décès de la céramiste Bel Delecourt (Ouest-France)

L’artiste céramiste Isabelle Delecourt, dite Bel Delecourt, s’est éteinte à Rennes le 9 mars, à l’âge de 101 ans. Née en 1915 à Bourges, elle s’installe à Quimper en 1946 et suit les cours du soir à l’école des Beaux-arts. Pendant trente ans, elle a travaillé à la faïencerie Henriot.

Isabelle Delecourt

Bel Delecourt, en décembre 2013, de retour à la faïencerie Henriot où elle a travaillé pendant trente ans. | Archives Ouest-France

La femme, la maternité, le costume breton : ce sont les thèmes de prédilection de l’artiste céramiste Bel Delecourt.

En 1946, elle entre à l’école des Beaux-arts de Quimper (Finistère). Dès l’année suivante, elle expose à Nantes des statuettes modelées puis une crèche de Noël avec tous les personnages.

Elle ne cessera plus de travailler, d’exposer : « Qu’y a-t-il de plus beau que de vivre de ses créations ? » disait-elle en 2011 à l’occasion d’une exposition de ses œuvres au musée départemental breton, à Quimper.

Elle a créé une Maternité pour Nestlé, qui ornera bien des pharmacies, a réalisé des panneaux muraux pour des cliniques, des cinémas, des lycées…

Dans les années 70, son art évolue vers plus de simplicité, vers des formes presque abstraites. En 2004, elle présente son dernier service édité par la manufacture HB Henriot, Les Ondines.

Ses obsèques ont été célébrées ce mardi 14 mars en la cathédrale Saint-Corentin de Quimper.

14/03/2017 © Ouest-France.

Suivez-nous sur :